La Nasa a préféré reporter le premier essai de vol de son hélicoptère Ingenuity sur Mars, initialement prévu pour le 11 avril. La tentative devrait maintenant avoir lieu le 14 avril, au plus tôt. Que s'est-il passé ?

Les petits pieds d’Ingenuity n’ont finalement pas encore quitté la surface de Mars. La première tentative de vol de l’hélicoptère, initialement prévue le 11 avril 2021, a été reportée au plus tôt au 14 avril, a fait savoir la Nasa. Que s’est-il passé ?

« Pendant l’essai de mise en rotation à haute vitesse, la séquence s’est terminée prématurément lors du passage du mode ‘pré-vol’ [preflight] au mode ‘vol’. L’hélicoptère est sain et sauf. L’équipe est en train d’identifier le problème », a tweeté le Jet Propulsion Laboratory, le centre de recherche spatiale de la Nasa qui a développé la mission Mars 2020 (le rover Perseverance et son compagnon Ingenuity). L’agence spatiale précise dans un communiqué avoir décidé le report du vol sur la base de données parvenues le vendredi soir (soit le 9 avril).

Une séquence de tests de rotation des pales arrêtée prématurément

Le test, consistant à faire tourner rapidement les quatre pales du robot (qui forment deux rotors de 1,2 mètre de long), a été mené le vendredi. Or, cette séquence de tests de rotation a été arrêtée avant son terme, c’est-à-dire avant que la vitesse de rotation soit suffisante pour décoller (même s’il n’était pas prévu que l’engin s’élève à ce moment-là), comme le résume sur Twitter Thomas Appéré, docteur en Planétologie à l’Université de Grenoble.

Il faut encore que les équipes de la Nasa examinent les données transmises vers la Terre pour mieux comprendre le problème, avant de savoir quand le test pourra être de nouveau mené. La date du 14 avril pour un premier vol n’est quoiqu’il en soi pas définitive : le premier vol peut très bien être encore repoussé.

Ingenuity lors d’un test de ses pales, le 8 avril. // Source : NASA/JPL-Caltech/ASU

Aucun paramètre ne peut être laissé au hasard : avec Ingenuity, la Nasa souhaite réussir le tout premier vol propulsé sur une autre planète que la Terre. L’hélicoptère a été attaché sous l’astromobile Perseverance, qui a atterri sur Mars le 18 février dernier. Perseverance s’est mis en quête d’un lieu idéal pour le déposer sur la planète rouge, quitte à zigzaguer de façon quelque peu étrange. Après l’avoir déployé sur Mars, une fenêtre de 30 sols (le nom du jour martien, soit 31 jours terrestres) s’est ouverte : toutes les vérifications et les tentatives de vols doivent avoir lieu dans ce laps de temps.

Même s’il doit stationner assez loin de son compagnon, Perseverance ne le perd pas de vue et continue de communiquer avec lui. C’est par son intermédiaire que la Nasa peut obtenir des données sur l’état de fonctionnement d’Ingenuity et ainsi prendre des décisions sur le calendrier de sa mission. Au maximum, jusqu’à cinq tentatives de vol pourront être envisagées, mais tout dépend à chaque fois des résultats des vols précédents. L’incident rencontré lors de ce test rappelle bien qu’il s’agit avant tout d’une démonstration technologique pour l’agence spatiale. D’ailleurs, Ingenuity n’embarque aucun instrument scientifique. Il cache par contre un petit morceau de l’histoire de l’aviation, qui souligne qu’Ingenuity est avant tout un aéronef expérimental.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo