L'astromobile Perseverance a largué son petit compagnon Ingenuity. Les pieds de l'hélicoptère sont entrés en contact avec la surface martienne et le rover s'est rapidement déplacé, afin qu'Ingenuity puisse profiter des rayons du Soleil.

« L’hélicoptère est sur la zone de vol ! » : par l’intermédiaire du compte Twitter dédié à la mission du rover Perseverance, la Nasa a confirmé le 4 avril 2021 qu’Ingenuity avait bien été posé sur Mars. À l’issue d’un déploiement qui a pris plusieurs jours, l’astromobile a enfin pu se séparer de son petit compagnon.

L’hélicoptère a fait une petite chute de 10 centimètres, depuis le ventre du rover auquel il était attaché par le haut. Les images brutes diffusées par l’agence spatiale montrent que Perseverance s’est ensuite mis à rouler, afin de laisser l’hélicoptère profiter des rayons du Soleil. Ingenuity doit désormais compter sur son panneau solaire, installé au-dessus de ses pales, pour obtenir de l’énergie.

Ingenuity photographié par Perseverance (Hazcam), le 5 avril. // Source : NASA/JPL-Caltech (photo recadrée)

Comme l’a mentionné le Jet Propulsion Laboratory sur Twitter, la prochaine étape pour Ingenuity, après ce contact réussi avec la surface martienne, est de survivre à la première nuit seul sur la planète, sans l’aide du rover. Ingenuity doit supporter des températures allant jusqu’à -90°C. Tant qu’il était lié à Perseverance, Ingenuity pouvait compter sur lui pour garder une batterie chargée à 100 %. Désormais, il doit s’alimenter seul en énergie, ce qui est nécessaire pour faire fonctionner son système de chauffage.

L’agence spatiale doit vérifier si son hélicoptère survit à cette première nuit, si son panneau solaire fonctionne correctement et si les performances de la batterie sont bonnes. Si tel est le cas, il sera possible de passer aux étapes suivantes : déverrouiller les pales d’Ingenuity et tester tous ses capteurs et moteurs.

Un premier vol au plus tôt le 11 avril

La première tentative de vol doit avoir lieu au plus tôt le 11 avril prochain. Si cet essai n’est pas repoussé, les premières données devraient ensuite arriver sur Terre le lendemain, le 12 avril. Il ne faut pas s’attendre à ce qu’Ingenuity parcoure de grandes distances lors de cette tentative : il se contentera de s’élever, de planer puis de redescendre, ce qui représente déjà un grand défi dans l’atmosphère martienne. Le vol doit durer une vingtaine de secondes, avec une altitude maximale de 3 mètres. Le rover, lui, doit observer la scène à 100 mètres de distance : de cette façon, les communications entre Perseverance et Ingenuity sont possibles, mais l’astromobile reste en sécurité si l’hélicoptère échoue à sa mission.

Si la première tentative de vol se passe bien et qu’Ingenuity est toujours fonctionnel, un autre vol pourra être prévu. Au total, la Nasa envisage jusqu’à 5 vols maximum, à chaque fois envisagés en fonction des résultats des essais précédents. Les paramètres des vols pourront changer, avec des déplacements horizontaux, des altitudes plus élevées (jusqu’à 5 mètres) et des durées plus longues (environ 90 secondes). L’hélicoptère est équipé de deux caméras qui doivent servir à immortaliser ses envolées.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo