Le vaccin d’AstraZeneca vient de changer de nom sur sa page de référence du site de l’Agence européenne des médicaments.

Le mardi 30 mars 2021, le journal belge The Brussel Times a repéré et relayé un changement sur la page de l’Agence européenne des médicaments dédiée au vaccin d’AstraZeneca : il est dorénavant inscrit, en titre, « Vaxzevria (previously COVID-19 Vaccine AstraZeneca) ». Autrement dit, si le vaccin s’appelait autrefois officiellement COVID-19 Vaccine AstraZeneca, son nouveau nom est Vaxzevria.

Qu’est-ce que cela change concrètement et peut-on expliquer ce changement ?

Les 1001 noms d’AstraZeneca

Dans la pratique, cela ne change pas grand-chose, même dans la communication de l’entreprise. Par exemple, officiellement, le vaccin de Pfizer contre le coronavirus SARS-CoV-2 se nomme Comirnaty. Cette dénomination n’est toutefois pas utilisée dans les médias, ni dans la stratégie gouvernementale de communication sur les vaccins, ni dans la relation entre médecins et patients. Par souci de praticité, ou en tout cas par usage, les vaccins contre le coronavirus sont plutôt nommés au quotidien par l’entreprise qui les fabrique.

D’autant qu’en réalité, le vaccin d’AstraZeneca dispose de bien des noms. Il y a d’abord les noms scientifiques :

  • AZD1222, première dénomination publique utilisée par l’entreprise dans ses communiqués fin 2020 ;
  • ChAdOx1 (ou ChAdOx1 nCoV-19), du nom de sa substance active.

Il dispose ensuite de ce qui relève de « noms commerciaux », les noms de marque déposés légalement et utilisés dans la distribution et l’enregistrement en tant que produit pharmaceutique :

  • Vaxzevria (nom de marque actuel quand les vaccins sont manufacturés directement par AstraZeneca) ;
  • COVID-19 Vaccine AstraZeneca (ancien nom utilisé dans le cas précédent) ;
  • Covishield (nom de marque quand les flacons sont manufacturés en Inde par le Serum Institute of India — ces flacons-ci sont distribués en Inde mais aussi au Canada).

Pourquoi changer de noms ?

Le changement de nom ayant été accompagné d’un changement de packaging, beaucoup d’observateurs associent cette évolution du nom de marque aux déboires de l’entreprise AstraZeneca : entre la suspension du vaccin plusieurs jours dans certains pays européens en raison d’une suspicion de cas de thromboses (dont le rapport-bénéfice/risque a finalement été évalué en faveur du vaccin) ; ou encore les effets secondaires assez épuisants pendant 24-48h chez les plus jeunes causant un rejet d’une partie du personnel soignant ; sans compter les relations tendues avec l’Europe, l’image de l’entreprise et de son vaccin a été plutôt entamée ces derniers temps.

Toutefois, cette thèse d’un redorage de blason se vérifie difficilement. AstraZeneca n’a pas communiqué sur le changement de nom auprès du public, aucun communiqué n’a été diffusé, et le sujet est resté très confidentiel pendant 5 jours avant qu’un média ne le remarque. Par ailleurs, l’entreprise ne peut pas être inconsciente du fait que, même avec une telle modification, l’usage restera probablement « vaccin d’AstraZeneca », tout comme le nouveau packaging n’est pas un élément visible du public. Une telle stratégie serait influente pour une marque de cookies (ou une application comme TousAntiCovid…), mais sûrement pas pour un vaccin autant présent sur le devant de la scène d’une pandémie.

Il est plus probable que l’entreprise cherche simplement à rationaliser et clarifier sa distribution, d’un point de vue administratif et marketing, afin que son produit dispose d’un nom spécifique et intelligible — à l’image de Comirtary de Pfizer. Ce serait alors plus une formalité afin de se positionner.