Après l'échec cuisant de StopCovid, le gouvernement français lancera une nouvelle app nommée... Tous Anti Covid.

StopCovid ? TéléCovid ? AlerteCovid ? Oubliez : la nouvelle application du gouvernement pour accompagner la lutte contre la pandémie de coronavirus se nommera « Tous Anti Covid ». Bien plus qu’une simple application de traçage des contacts, le président Emmanuel Macron l’a décrite dans une interview comme une sorte de carnet de bord, qui rappellerait les consignes sanitaires et son propre mode d’emploi.

StopCovid n’est pas un échec, mais…

Car pour le président de la République, l’échec de StopCovid est dû à une mécompréhension de l’application « Nos concitoyens ne savaient pas comment l’utiliser, certains disaient qu’elle déchargeait la batterie de leur téléphone  », a-t-il lancé. L’application Tous Anti Covid, visiblement, saura se manifester à des moments opportuns : « dans les bars, des restaurants, le métro, etc.  ». Elle permettra également d’avoir des informations locale sur le dépistage : les lieux qui pratiquent les tests à proximité et des mises à jour sur la circulation du virus.

Aucun détail n’a été donné sur le fonctionnement technique de l’application. Au-delà de la méfiance vis-à-vis de StopCovid côté vie privée, assez largement injustifiée, l’application avait surtout été critiquée pour deux choses : l’entêtement de Cédric O à ne pas utiliser les outils proposés par Google et Apple, seuls capables de garantir un bon fonctionnement du système, et le choix d’une méthode centralisant les données. On ne sait pas si le gouvernement est revenu sur ces choix pour cette nouvelle application.

Emmanuel Macron le 14 octobre 2020 // Source : YouTube/Elysée

On sait en revanche qu’il  n’a pas tiré les leçons de StopCovid. Dans une séquence parfaitement illogique, Emmanuel Macron a affirmé d’abord que StopCovid n’était pas un échec, mais que l’application « n’avait pas marché  ». À sa décharge, a-t-il ajouté, en comparant l’app avec les succès de téléchargement de celles de nos voisins européens, « aucun n’a réussi à faire un outil d’alerte  » parfaitement efficace. Dès lors, la suite logique attendue aurait été d’abandonner ce projet d’application, si notre application ne marche pas et que celles des voisins européens ne sont pas convaincantes. Il n’en est rien : Tous Anti Covid existera.

En tout cas, le gouvernement ne sera pas cybersquatté cette fois : http://tousanticovid.fr/ a été enregistré ce matin à 8h par l’État français.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo