Grâce au télescope spatial TESS, les astronomes disposent d'un vaste catalogue d'exoplanètes candidates. La Nasa a annoncé que l'instrument a identifié des indices laissant présager l'existence de plus de 2 200 exoplanètes.

Le télescope spatial TESS a désormais découvert des indices de l’existence de plus de 2 200 exoplanètes, a annoncé la Nasa le 23 mars 2021. Parmi ces astres, l’agence spatiale estime que des centaines pourraient être des « petites » exoplanètes, peut-être des mondes rocheux présentant des similitudes avec la Terre.

TESS, pour « Transiting Exoplanet Survey Satellite » (en français « Satellite de recensement des exoplanètes en transit »), a été lancé en 2018 par la Nasa, afin de se consacrer à la recherche d’exoplanètes proches, dont des planètes telluriques (par opposition aux planètes gazeuses) situées dans la zone habitable de leur étoile. Les observations de l’instrument ont permis d’obtenir fin 2020 un superbe panorama du ciel.

Une maquette du télescope TESS. // Source : Flickr/CC/Nasa HQ Photos (photo recadrée)

2 241 exoplanètes candidates

Les découvertes de TESS sont résumées dans un article, déposé sur arXiv le 23 mars. Ses auteurs y présentent « 2 241 exoplanètes candidates identifiées avec les données de TESS pendant sa mission principale de 2 ans ». Au cours de sa mission primaire, les scientifiques relèvent que TESS a observé environ 70 % de la sphère céleste, répartie en 26 secteurs d’observation différents. TESS repère les potentielles exoplanètes avec la méthode des transits : lorsqu’une exoplanète passe devant son étoile, le signal lumineux que l’on perçoit de cette étoile diminue momentanément.

« En atteignant de petites planètes en transit devant des étoiles brillantes qui conviennent aux mesures de suivi, TESS comble l’une des lacunes de la science des exoplanètes », soulignent les chercheurs. TESS est en mesure de détecter des exoplanètes de la taille de la Terre ou de type super-Terre, passant devant des naines rouges (plus petites et plus froides que le Soleil).

Évidemment, une étape cruciale est de confirmer les nombreuses exoplanètes candidates repérées avec TESS. Pour l’instant, 120 ont été confirmées, précise la Nasa, et des dizaines d’autres sont étudiées pour tenter de faire de même. Pour vérifier la présence de ces astres, les scientifiques ne peuvent se contenter des observations du télescope spatial : il faut aussi regarder depuis des télescopes au sol.

Exemples d’exoplanètes confirmées

Voici quelques exemples d’exoplanètes notables découvertes avec TESS.

TESS est désormais dans une phase de prolongation de sa mission, entamée en juillet 2020 et qui doit s’achever en septembre 2022. Il est prévu que le télescope observe une nouvelle fois les hémisphères sud puis nord. Le vaste catalogue de potentielles exoplanètes repérées par TESS a en tout cas déjà de quoi bien occuper la communauté astronomique.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo