Après l'essai survenu en décembre, SpaceX remet le couvert. Un nouveau « bond » à haute altitude d'un prototype de fusée Starship va avoir lieu, très bientôt. Et cette fois, l'entreprise espère ne pas terminer l'essai dans une immense explosion.

Mise à jour : l’évènement peut être vu dans la vidéo intégrée ci-dessous :

Décollage imminent pour un nouveau prototype de fusée Starship. Sur la page dédiée à sa future fusée, l’entreprise américaine SpaceX déclare qu’un décollage expérimental va avoir lieu très bientôt, peut-être dès le 2 février 2021, à un horaire restant à préciser. Sur les réseaux sociaux, la compagnie est restée silencieuse sur ce point, tout comme Elon Musk, son fondateur.

Ce nouveau test, passé avec le prototype SN9 (pour Serial Number 9), survient juste quelques semaines après l’essai SN8. Organisé le 9 décembre, il a permis à SpaceX de faire décoller pour la première fois à une altitude significative son prototype, à une quinzaine de kilomètres de haut, avant de le faire revenir sur la terre ferme, en contrôlant sa trajectoire, sa vitesse et son inclinaison.

Le vol du Starship SN8 de SpaceX, avec les annotations de l’entreprise. // Source : SpaceX

Ce « bond » a par ailleurs été l’occasion pour la société de faire effectuer à son engin un certain nombre de manœuvres complexes, avec succès. Certes, l’atterrissage ne s’est pas passé comme prévu — une immense explosion a conclu toute la séquence –, mais cette boule de feu ne saurait masquer toutes les réussites obtenues lors du reste du vol, comme sa bascule latérale ou l’utilisation séparée des moteurs.

Un essai semblable au précédent, sans explosion ?

Selon SpaceX, le vol SN9 sera très similaire à l’essai SN8. La fusée «  sera propulsée pendant l’ascension par trois moteurs Raptor, chacun se coupant en séquence avant que le véhicule n’atteigne son apogée — à environ 10 km d’altitude. Le SN9 effectuera une transition au niveau de sa propulsion, […] avant de se réorienter pour la rentrée et une descente aérodynamique contrôlée ».

SpaceX précise que la descente de Starship se fera via ses ailerons le long de la carlingue, afin d’assurer son aérodynamisme. Ces pièces, deux situées sur la partie supérieure et deux sur la partie inférieure, sont d’ailleurs actives. « Les quatre volets sont actionnés par un ordinateur de vol embarqué pour contrôler l’attitude du vaisseau en vol et permettre un atterrissage précis à l’endroit prévu », décrit le groupe.

SpaceX Starship SN8
Un cliché saisissant du prototype SN8 de Starship. // Source : SpaceX

Ce qui sera particulièrement scruté cette fois, c’est la capacité de SpaceX à faire revenir Starship sans encombre. Avec le prototype SN8, il y a eu un problème de pression dans l’un des réservoirs de l’engin, qui l’a empêché d’avoir une poussée suffisante au moment de l’atterrissage. Résultat, le prototype a touché le sol à une vitesse trop importante, ce qui a causé sa destruction finale.

SpaceX a promis qu’il mettrait à disposition une diffusion en direct de l’évènement. Nous ajouterons la vidéo à cet article dès qu’elle sera disponible. Le vol devrait durer en tout une dizaine de minutes. Il aura lieu au Texas, où se trouve l’un des sites d’essais de SpaceX. Un certain nombre d’autres tests sont prévus courant 2021. L’entreprise souhaite pouvoir boucler un vol inaugural dès novembre.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo