Le départ de la première mission opérationnelle de SpaceX visant à transporter des astronautes jusqu'à la Station spatiale internationale a eu lieu dans la nuit du 15 au 16 novembre 2020. Tout s'est bien passé.

Mise à jour : Décollage réussi pour la fusée Falcon 9 de SpaceX, avec à son bord quatre astronautes. La capsule Crew Dragon, en route vers la Station spatiale internationale, a quitté la Terre dans la nuit du 15 au 16 novembre 2020. L’amarrage automatique de la capsule est prévu vers 5 heures du matin, heure de Paris. Le premier étage du lanceur est revenu se poser sur une barge océanique affrétée par SpaceX.

Le lancement de SpaceX en résumé

  • Quoi ? La toute première vraie mission habitée de SpaceX vers l’ISS ;
  • Quand ? Le 16 novembre 2020, à 01h27 du matin (heure française) ;
  • Où ? Au centre spatial Kennedy, en Floride, puis dans l’espace ;
  • Que verra-t-on ? Le décollage de quatre astronautes, trois Américains et un Japonais, à bord de la capsule Crew Dragon, grâce à la fusée Falcon 9 ;

Où regarder le lancement en direct ?

Vous avez à votre disposition deux grands canaux de diffusion pour voir l’évènement en direct. Vous avez d’un côté le site de SpaceX, qui aura son propre flux et sa propre équipe de commentateurs (en anglais). Sinon, vous avez la possibilité de vous rabattre sur la NASA. L’agence spatiale américaine a une chaîne pour le direct. Là aussi, l’évènement sera commenté, toujours en anglais.

Une couverture spéciale est à attendre, dans la mesure où la NASA aura à bord trois de ses astronautes. Le direct est accessible sans quitter cet article, grâce aux vidéos embarquées.

Quand le décollage de la fusée a-t-il lieu ?

Dans un message paru le 6 novembre, le compte Twitter consacré aux rotations d’équipage de la Station spatiale internationale (ISS) avait indiqué que le décollage était planifié pour le 14 novembre, à 19h49.

Mais c’était sans compter les aléas de la météo : à cause de forts vents côtiers, la Nasa et SpaceX ont décidé de reporter d’une journée ce décollage, pour prendre le moins de risques possible. Ce sera donc à 01h27 lundi matin.

Quelle est la mission ?

Il s’agit de la première mission opérationnelle de SpaceX en direction de la Station spatiale internationale avec un équipage. L’entreprise américaine avait déjà réussi un vol d’essai habité en 2020, afin de qualifier auprès de la NASA sa capacité à opérer de telles missions, forcément très sensibles puisqu’il s’agit de convoyer de rapatrier des astronautes après un séjour de plusieurs mois dans l’espace.

Pour les États-Unis, cela veut dire le retour à une autonomie stratégique dans l’accès à l’espace. Entre 2011 et 2020, les USA avaient l’obligation de passer par la Russie à la suite du retrait de la navette spatiale. À moyen terme, l’Amérique pourra aussi compter sur une autre société américaine Boeing, qui s’efforce d’obtenir la même qualification que SpaceX dans les vols habités.

Cette mission implique quatre astronautes. Dans le détail, on compte trois hommes et une femme ou trois Américains et un Japonais. En théorie, la capsule Crew Dragon peut loger encore trois personnes de plus (ce qui peut être utile par exemple pour évacuer l’ISS en cas de péril imminent). Parmi les quatre passagers, certains ont déjà l’expérience d’un voyage dans l’ISS, voire deux.

La Station spatiale internationale, à 400 km d’altitude. // Source : Nasa

Il était prévu que l’équipage quitte la Terre fin octobre. Sauf que des données anormales relevées par la NASA et SpaceX ont incité à reporter la date du tir. Ces écarts, qui ont été observés lors d’une autre mission, provenaient d’une fusée Falcon 9, qui est le type de fusée qui sera utilisé pour la mission habitée. Compte tenu de la sensibilité du vol (il y a des humains à bord), mieux vaut un excès de prudence.

SpaceX a malgré tout une expérience dans les allers-retours entre la Terre et l’ISS. En effet, elle participe depuis 2012 au ravitaillement de l’ISS avec une capsule inhabitée, ce qui lui a donné une expérience considérable pour passer au stade suivant. Quant à la Russie, elle va continuer à occuper certains créneaux pour acheminer des astronautes, dans la mesure où son vaisseau Soyouz, bien qu’ancien, reste opérationnel.

L’an prochain, SpaceX a d’ores et déjà en ligne de mire une nouvelle rotation d’équipage. Là encore, quatre astronautes se trouveront à bord d’une capsule Crew Dragon. On retrouvera les Américains Robert Shane Kimbrough et K. Megan McArthur, le Japonais Akihiko Hoshide, et le Français Thomas Pesquet. Ils suivent tous en ce moment un entraînement pour être parés pour le jour J.

(mise à jour avec le décollage réussi de SpaceX)

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo