On l'attendait dans la nuit de samedi à dimanche, mais la première vraie mission habitée vers l'ISS de SpaceX est finalement reportée au jour d'après, pour de meilleures conditions météorologiques. Vu qu'il y a quatre humains à bord, la prudence est de mise.

Mieux vaut être trop prudent, que pas assez. Le départ des quatre astronautes vers la Station spatiale internationale (ISS) a été repoussé de 24 heures, a annoncé la NASA le 13 novembre 2020 au soir. Selon son patron, Jim Bridenstine, la décision a été prise à cause de « vents côtiers et d’opérations d’évacuation ».

La mission tant attendue, baptisée Crew 1, aura donc finalement lieu dans la nuit de dimanche au lundi 15 novembre 2020 : pour suivre l’événement en France, il faudra veiller tardivement à 01h27 du matin.

Une fierté américaine

C’est un moment important dans l’univers spatial : pour la première fois, l’entreprise américaine SpaceX (qui appartient au milliardaire Elon Musk) va transporter quatre astronautes vers l’ISS. Il s’agit de trois Américains et un Japonais, qui resteront six mois à bord de la Station spatiale internationale. Le décollage aura lieu à bord de la capsule Crew Dragon, grâce à la fusée Falcon 9.

Quelques jours avant le décollage, la Nasa a donné son feu vert à SpaceX après un examen minutieux de l’engin qui transporterait les astronautes.« Je suis extrêmement fier d’annoncer le retour sur le sol américain des lancements réguliers de vols habités à bord d’une fusée et d’un vaisseau spatial américains » s’était  déjà réjoui Jim Bridenstine,

Falcon 9 et Crew Dragon // Source : Nasa

Il est vrai que depuis près d’une décennie, les États-Unis avaient abandonné le rôle de « transporteur », et devaient passer, entre 2011 et 2020, les USA par la Russie pour joindre l’ISS. SpaceX n’est d’ailleurs pas la seule firme sur le coup : Boeing est en train d’essayer d’obtenir la même certification pour être, lui aussi, le transporteur de demain.

Le décollage aura lieu depuis le centre spatial Kennedy en Floride, aux États-Unis. SpaceX avait déjà réussi, au printemps 2020, un premier test habité avec deux astronautes, Bob Behnken et Doug Hurley, qui étaient revenus en toute sécurité sur Terre en août dernier, après un séjour de deux mois à bord de l’ISS.

Crédit photo de la une : Nasa/YouTube

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo