La NASA a donné son feu vert pour le décollage d'une fusée SpaceX avec à son bord quatre astronautes. Le départ vers l'ISS aura lieu dans la nuit du 14 au 15 novembre.

À trois jours du départ, tous les voyants sont au vert. Aussi l’agence spatiale américaine a-t-elle donné son approbation à la toute première mission spatiale habitée menée par SpaceX dans des conditions opérationnelles normales. Depuis le début de la semaine, la Nasa avait organisé avec SpaceX et l’agence spatiale japonaise un examen minutieux de l’état de préparation du vol afin de s’assurer que tout est en ordre.

« La Nasa et SpaceX ont terminé la certification de la capsule Crew Dragon ! Je suis extrêmement fier d’annoncer le retour sur le sol américain des lancements réguliers de vols habités à bord d’une fusée et d’un vaisseau spatial américains » s’est réjoui Jim Bridenstine, le patron de la Nasa, que l’ont dit sur le départ avec l’arrivée prochaine au pouvoir de Joe Biden.

D’autres missions habitées à venir

Ce passage en revue était doublement crucial : il s’agissait de certifier la capsule construite par SpaceX pour des missions habitées, mais aussi de s’assurer que tous les préparatifs en prévision du vol mi-novembre sont en cours et nominaux. En effet, le vol est sensible : il s’agit de transporter quatre astronautes (Michael Hopkins, Victor Glover, Shannon Walker et Soichi Noguchi ) vers la Station spatiale internationale.

Ce ne sera pas tout à fait une nouveauté pour SpaceX : ce printemps, la société avait déjà réussi une telle rotation lors d’un vol d’essai avec deux astronautes à bord. La société les avait emmenés là aussi sur l’ISS puis les avait rapatriés après quelques mois passés en orbite. Déjà cette époque, une fusée Falcon 9 et une capsule Crew Dragon avaient été utilisées pour cette démonstration.

Crew-1 astronautes
Ad astra. // Source : Joel Kowsky

L’une des incertitudes à trois jours du décollage reste la météo. Selon les derniers bulletins pour la Floride, les conditions devraient être bonnes pour le 14 novembre, avec un ciel partiellement couvert et un faible vent. Le service météorologique des États-Unis a certes émis un bulletin local d’ouragan pour le golfe du Mexique, mais ce ne devrait pas affecter le tir, qui est orienté vers la façade atlantique.

Les quatre astronautes doivent effectuer une mission de six mois à bord de l’ISS. La fusée les transportant partira en début de soirée (heure américaine) depuis le centre spatial Kennedy et la capsule ralliera la Station spatiale internationale au bout d’une petite dizaine d’heures. D’autres missions habitées seront menées ensuite par SpaceX, dont une en 2021 avec à bord le Français Thomas Pesquet.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo