En ce moment, la comète C/2020 F3 (NEOWISE) est visible à l'œil nu toute la nuit. Comment est-ce possible ?

La comète C/2020 F3 (NEOWISE) est devenue circumpolaire, aux alentours du 10 juillet 2020. Cela signifie que l’objet est visible toute la nuit, alors qu’il n’était observable que vers 4-5h du matin en début de mois. Pourquoi la comète NEOWISE est-elle visible toute la nuit ?

Le terme circumpolaire renvoie, en astronomie, aux éléments (étoiles, constellations, comètes) qui se trouvent dans les environs des pôles terrestres. Ces astres sont suffisamment voisins des pôles de notre planète pour qu’ils soient visibles toute la nuit (à l’œil nu ou à l’aide d’un instrument). Par exemple, la Petite Ourse est une constellation circumpolaire en Europe.

La comète NEOWISE, l’ISS et la Petite Ourse. // Source : Flickr/CC/Geoff Sowrey (photo recadrée)

Aux pôles, toujours le même ciel

Pour comprendre ce qui se passe, on peut s’imaginer un petit personnage posé sur le pôle nord d’un globe terrestre en train de tourner, comme le recommande le photographe amateur @Loup_Garry sur Twitter. Pour ce personnage, le ciel est toujours le même. S’il se trouve à l’équateur, il va au contraire avoir une vue du ciel qui « balaye les alentours ». Autrement dit, aux pôles tous les astres sont circumpolaires, tandis qu’à l’équateur aucun astre ne l’est.

Au-dessus de l’hexagone, la situation est intermédiaire : les astres et éléments qui se trouvent à 45° de l’étoile Polaire restent au-dessus de l’horizon. C’est le cas des constellations de la Grande Ourse (très utile pour se repérer dans le ciel), de la Petite Ourse (où se trouve Alpha Ursae Minoris, décrite comme l’étoile Polaire de l’hémisphère nord), de Cassiopée, de Céphée, du Dragon et de la Girafe. La trajectoire de C/2020 F3 (NEOWISE) l’a amenée dans cette partie du ciel.

Des photographies circumpolaires

C’est d’ailleurs pour cela que l’on peut obtenir des photographies circumpolaires. Vous avez probablement déjà croisé l’un de ces clichés, contenant un filé d’étoiles (montrant le mouvement apparent des étoiles sous formes de stries) enroulé autour d’un centre. Pour l’hémisphère nord, si l’on pointe une caméra vers le nord en faisant une longue pose du ciel étoilé, on obtient une image avec des stries centrées (à peu près autour de l’étoile Polaire). Sur l’image suivante, on voit bien que les étoiles tournant autour du centre ne se couchent pas.

Photographie circumpolaire. // Source : Flickr/CC/Adrien Witczak (photo recadrée)

Une autre façon de se représenter les choses est de songer au fait que la trajectoire de la comète ne se trouve pas dans le même plan que celle des planètes, comme l’indique le médiateur en astronomie Eric Chapelle sur Twitter. Dans notre ciel, on assiste à des levers et des couchers de planètes. Comme la trajectoire de C/2020 F3 (NEOWISE) est plus inclinée, elle se retrouve dans la région circumpolaire. Vous pouvez utiliser le site The Sky Live pour le constater, en observant la trajectoire de la comète dans le système solaire sur cette page.

Actuellement (22 juillet), la comète est observable dans la constellation de la Grande Ourse. Sa magnitude est estimée à 2,1. C/2020 F3 (NEOWISE) se trouve à plus de 103 millions de kilomètres de la Terre. Elle doit se trouver au plus près de la Terre ce 23 juillet 2020.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo