La comète NEOWISE, ou C/2020 F3, est visible à l'œil nu actuellement. Elle passe au plus près de la Terre ce jeudi 23 juillet. Comment la trouver dans le ciel et quand espérer la voir ?

La comète C/2020 F3 (NEOWISE) est désormais visible à l’œil nu toute la nuit. Ce jeudi 23 juillet 2020, elle se trouvera au plus près de notre planète, à une distance de 103 502 043 km (soit 0,69 unité astronomique). C/2020 F3 (NEOWISE) est déjà passée au plus près du Soleil en début de mois, sans se fragmenter.

Photographié à maintes reprises depuis qu’il est visible à l’œil nu, l’objet céleste a été découvert en mars dernier. La comète est actuellement à une magnitude observée de 2,1, ce qui la rend perceptible par nos yeux. Comment faire pour l’observer (ou continuer à l’observer) dans les jours qui viennent ?

La visibilité de cette comète est réjouissante, car la comète NEOWISE tient davantage ses promesses que les précédentes comètes SWAN et ATLAS — SWAN était difficile à voir, tandis qu’ATLAS s’était désintégrée.

Vers où chercher la comète NEOWISE ?

Actuellement (22 juillet), la comète est à chercher vers la constellation de la Grande Ourse (que l’on reconnait à sa forme de « casserole » ou de « grand chariot »), entre les pattes avant et arrière de cet animal imaginaire céleste. La localisation de C/2020 F3 (NEOWISE) sur la voûte céleste a évolué au cours du mois. Début juillet, la comète était « visible vers le Nord-Est dans la direction de la constellation du Cocher », expliquait alors à Numerama Lucie Maquet, astronome à l’observatoire de Paris.

Lorsqu’elle est levée, Vénus peut éventuellement servir de repère vers la comète : la planète, très brillante, se trouve à l’Est de la comète (autrement dit, il faut chercher la comète à l’Ouest de Vénus). « Le mieux est de s’équiper d’une petite paire de jumelles pour l’observer, même si elle est visible à l’oeil nu », recommande Lucie Maquet.

La comète NEOWISE vue de l’ISS le 5 juillet 2020. // Source : Flickr/CC/NASA Johnson (photo recadrée)

Quand la voir ?

En ce moment, la comète est visible toute la nuit. Ce n’était pas le cas en début de mois, lorsqu’on ne pouvait la voir que vers 4-5h du matin (ce qui correspondait environ à 1h avant le lever du Soleil). L’observation de l’objet était alors « un compromis, selon Eric Chariot, président de la Société astronomique de Bourgogne. Elle [était] très brillante le matin, mais elle [restait] noyée dans les lueurs de l’aube. »

Depuis le 10 juillet environ, la comète est visible toute la nuit, suivant les latitudes. On dit aussi qu’elle est circumpolaire. Une bonne option est de l’observer le soir en direction du Nord-Ouest vers 23h. La comète se trouve de plus en plus haut dans le ciel, soir après soir. Elle est donc « mieux dégagée des lueurs du crépuscule, mais sa luminosité [baisse]. On pourra tout de même en profiter pour le reste du mois », résume Eric Chariot.

Des outils pour faciliter l’observation

L’observation de la comète peut être facilitée par des outils, comme Heavens-Above : sur cette page, il est possible de suivre la position de la comète dans le ciel, et même son orbite dans le système solaire. Pour avoir des données les plus précises possible, il faut préalablement penser à renseigner sa localisation dans l’encadré en haut à droite de la page.

Position de la comète C/2020 F3 (NEOWISE) le 22 juillet dans le ciel, vu de Paris. // Source : Capture d’écran Heavens-Above-Above

La position de la comète sur la voûte céleste peut aussi être suivie sur The Sky Live (en tapant son nom exact dans la barre de recherche, « Comet C/2020 F3 (NEOWISE) », car d’autres comètes sont nommées NEOWISE).

Photographier la comète devrait demander quelques préparatifs. Selon Eric Chariot, « il faut de toute façon être sur pied, avec un temps de pose pas trop important pour ne pas noyer le fond de ciel de lumière ».

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo