Ce mercredi 29 avril 2020, l'astéroïde 1998 OR2 doit passer à environ 6,3 millions de kilomètres de la Terre. Il ne faut pas s'inquiéter : cette distance est trop importante pour que l'objet représente le moindre risque pour notre planète.

Il avait été présenté comme un astéroïde « capable de mettre fin à la civilisation humaine » dans un article du Daily Express publié début mars. Cet objet, nommé « 1998 OR2 », doit passer dans le voisinage de la Terre ce mercredi 29 avril. Il atteindra le point de son orbite le plus proche de notre planète à 11h56. Faut-il vraiment s’inquiéter du passage de cet objet ? Non. Peut-on dire que cet astéroïde va frôler la Terre ? Non plus.

1998 OR2 est un astéroïde Amor, ce qui signifie que son orbite est extérieure à celle de la Terre et intérieure à celle de Mars. Les astéroïdes Amor font partie du groupe des « Near Earth Objects », des petits corps du système solaire dont l’orbite peut les amener dans le voisinage de notre planète. L’image suivante montre le tracé de l’orbite de l’objet dans notre système solaire.

Position de la Terre et de l’astéroïde 1998 OR2 le 28 avril 2020. // Source : Capture d’écran JPL Small-Body Database Browser, annotations Numerama

16 fois la distance entre la Terre et la Lune

Sur son site, le Jet Propulsion Laboratory indique que 1998 OR2 doit passer dans le voisinage de la Terre le 29 avril 2020, à une distance d’environ 0,04204 unité astronomique. Cela représente une distance d’environ 6,3 millions de kilomètres de la Terre. À titre de comparaison, la distance entre la Terre et la Lune est d’environ 384 400 kilomètres. Il faudrait multiplier ce nombre par 16 pour arriver à peu près à la distance qui devrait séparer la Terre de 1998 OR2 le 29 avril. L’illustration suivante, publiée par le planétologue James O’Donoghue sur Twitter le 4 mars, le montre bien.

Par ailleurs, l’image qui avait été utilisée pour évoquer cet astéroïde peut être trompeuse : l’objet mesure 4 kilomètres de diamètre (et non 1 700 kilomètres de diamètre comme pourrait le suggérer le cliché ci-dessous, qui est d’ailleurs invraisemblable car un objet de cette taille serait sphérique).

Il serait donc impropre de sous-entendre que 1998 OR2 pourrait frôler la Terre en cette fin avril. D’ailleurs, des astéroïdes passent régulièrement à des distances bien plus rapprochées de la Terre que 1998 OR2. Cette simulation montre ainsi tous ceux qui sont passés dans un rayon d’une distance lunaire de la Terre en 2019 : il y en a beaucoup. Enfin, on peut aussi voir le rapprochement de ces objets comme une opportunité unique de les étudier : les astéroïdes se sont formés dans la nébuleuse qui a créé le système solaire. Ceux qui s’approchent de la Terre peuvent nous aider à retracer l’histoire primitive du système solaire.

Après ce 29 avril, la prochaine fois que 1998 OR2 passera dans le voisinage de la Terre, ce sera le 18 mai 2031. Il se trouvera alors à une distance de 1,12711 unité astronomique de notre planète, soit à plus de 168 millions de kilomètres.

Crédit photo de la une : NASA/JPL-Caltech (photo recadrée)

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo