Le 29 janvier 2020, la sonde solaire Parker a atteint le périhélie. Elle s'est approchée à sa distance la plus faible du Soleil. Aucun autre objet créé par l'humanité n'y était parvenu.

La sonde Parker a atteint le périhélie ce mercredi 29 janvier 2020. L’appareil s’est s’approché à sa distance la plus proche de notre étoile aux alentours de 10h30 (heure française). Lors de cette approche, la sonde se trouvait à une distance de 0,1296 unité astronomique, soit environ 19 millions de kilomètres.

Il est possible de suivre la trajectoire de la sonde grâce à une simulation mise en ligne par Tony Dunn, professeur de physique au lycée Archbishop Riordan de San Francisco et astronome amateur. Elle illustre bien le fait « qu’aucun autre objet créé par l’homme n’a jamais été aussi près du Soleil », résume-t-il dans un tweet. L’image ci-dessous montre la trajectoire suivie par la sonde dans le système solaire depuis août 2018, en jaune.

La position de la sonde Parker le 29 janvier 2020. // Source : Capture d’écran orbitsimulator, annotations Numerama

Qu’est-ce que le périhélie ?

Le périhélie désigne le point sur l’orbite d’un objet céleste auquel sa distance par rapport au Soleil est minimale. Le contraire du périhélie est l’aphélie. La Terre aussi passe au périhélie : la dernière fois que cela s’est produit, c’était le 5 janvier 2020. Les planètes et les planètes naines passent aussi au périhélie (et à l’aphélie).

La sonde Parker était en train de réaliser sa quatrième approche du Soleil, entamée le 23 janvier à 15h (heure française). Le périhélie atteint lors de cette orbite l’a amené bien plus près du Soleil que les trois orbites précédentes.

Quand aura lieu le prochain périhélie ?

La Nasa permet de suivre la progression de la sonde sur un site dédié. Le cinquième périhélie de Parker est prévu pour le 7 juin 2020. Un survol de Vénus aura également lieu en juillet 2020.

En s’approchant ainsi du Soleil, la sonde Parker peut aider à étudier plus précisément les propriétés de cet astre. Les premières découvertes de la sonde Parker sur le Soleil ont été présentées à la fin du mois de décembre : elles révèlent un environnement chaotique insoupçonné.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo