Le pic d'activité des Ursides, un essaim d'étoiles filantes, est prévu le dimanche 22 décembre. Voici comment profiter de cette pluie de météores, qui sera encore active le jour de Noël.

Une pluie d’étoiles filantes sera observable à Noël ! Les Ursides seront actives entre le 17 et le 26 décembre 2019, avec un pic d’activité prévu le 22 décembre. Cet essaim arrive juste après celui des Géminides.

Quelle comète est responsable de ces étoiles filantes ? La France pourra-t-elle les observer ? Voici quelques conseils pour profiter du spectacle astronomique.

Comment les observer ?

« Les Ursides sont observables depuis la France, en fait depuis tout l’hémisphère nord, car leur direction d’origine est la Petite Ourse, bien visible vers le nord », explique à Numerama Johan Richard, astronome adjoint au Centre de Recherche Astrophysique (CRAL) de Lyon.

Le radiant des Ursides, le 22 décembre à 21h, vu de Paris. // Source : Capture d’écran The Sky Live, annotations Numerama

La Lune ne gênera pas l’observation, car elle ne sera pas levée. Le Soleil, lui, se couche à 16h54 ce dimanche. « On peut s’attendre à des nombres de l’ordre de 10 à 50 météores à l’heure », poursuit Johan Richard. Il est conseillé de chercher le radiant de l’essaim dans le ciel, c’est-à-dire la zone d’où toutes les étoiles filantes semblent émerger. Il se trouve à proximité de la constellation de la Petite Ourse, qui donne son nom aux Ursides.

La Petite Ourse est assez célèbre. Pour la repérer, il est possible de s’aider de la Grande Ourse. Les deux étoiles qui forment le côté de cette « grande casserole » opposé au manche se nomment Mérak et Dubhé. Si l’on imagine que la ligne passant entre ces deux étoiles continue au dessus de la Grande Ourse, elle mène tout droit vers l’Étoile polaire, qui est au bout de la « petite casserole » que semble dessiner la Petite Ourse dans le ciel.

La Grande Ourse aide à repérer la Petite Ourse. // Source : Capture d’écran The Sky Live, annotations Numerama

D’où viennent les Ursides ?

Le corps parent des Ursides est la comète 8P/Tuttle. C’est une comète périodique, qui met environ 13 ans à faire le tour du Soleil. Découverte une première fois par Pierre Méchain, un astronome français, en 1790, elle prend le nom de son deuxième découvreur, Horace Parnell Tuttle, un astronome américain qui la vit en 1858. Son noyau mesure 10 kilomètres de long.

La comète Tuttle est le corps parent des Ursides. // Source : Capture d’écran Meteorshowers

Les essaims d’étoiles filantes se produisent lorsque la Terre passe dans le sillage de débris laissés par un objet, comme la comète 8P/Tuttle. En s’approchant du Soleil, les comètes libèrent des glaces et des poussières. Leur rencontre avec notre atmosphère provoque ces belles traînées lumineuses que l’on peut espérer apercevoir par hasard, ou en faisant preuve d’un peu de patience.

Si la météo permet l’observation, les Ursides devraient offrir un beau spectacle céleste, probablement plus impressionnant que celui des Géminides, dont l’observation était perturbée par la Lune cette année. Le 23 décembre, la Lune se lève à 5h24, ce qui laisse largement le temps de profiter des Ursides.

Vous savez maintenant comment profiter de cet essaim d’étoiles filantes. Bonne observation du ciel !

Partager sur les réseaux sociaux