La comète C/2019 Q4 Borisov est en chemin vers notre système solaire. Elle pourrait devenir le deuxième visiteur interstellaire connu, après Oumuamua. À quelle distance de la Terre sa trajectoire va-t-elle l'amener ?

Un nouveau visiteur interstellaire devrait passer dans le système solaire. Deux ans après le passage d’Oumuamua, dont l’origine fait toujours débattre les scientifiques, ce nouvel objet, qui provient sans doute de l’extérieur du système solaire, va s’approcher de notre planète. Mais à quelle distance exactement ? La comète C/2019 Q4 Borisov s’approchera jusqu’à 300 millions de kilomètres de la Terre, indique la Nasa dans un communiqué le 12 septembre 2019.

La taille de son noyau est estimée entre 2 et 16 kilomètres. Les scientifiques anticipent la trajectoire que devrait suivre la comète lorsqu’elle passera dans notre système solaire. Elle avance bien en direction du Soleil mais elle restera très éloignée de la Terre lors de sa visite. Selon la Nasa, « elle restera plus éloignée que l’orbite de Mars ». L’image suivante permet de s’en rendre compte.

La trajectoire de C/2019 Q4 Borisov. // Source : NASA/JPL-Caltech

Quelle sera sa trajectoire dans les prochains mois ?

Les scientifiques du Centre d’étude des objets géocroiseurs de la Nasa (CNEOS) et du Centre de coordination des objets géocroiseurs de l’ESA (NEOCC) ont travaillé ensemble pour observer la comète. Sa trajectoire a également été estimée avec les scientifiques du Centre des planètes mineures (MPC). Voici ce que l’on sait de la trajectoire que devrait suivre C/2019 Q4 Borisov dans les prochains mois.

  • Actuellement, la comète se trouve à 420 millions de kilomètres du Soleil. Sa vitesse est estimée à 150 000 kilomètres par heure.
  • C/2019 Q4 Borisov va passer par le plan de l’écliptique (« le plan dans lequel la Terre et les autres planètes gravitent autour du Soleil », explique la Nasa) le 26 octobre. La comète arrivera par le haut, en suivant un angle de 40 degrés.
  • Elle atteindra son périhélie, c’est-à-dire le point de sa trajectoire le plus proche du Soleil, le 8 décembre prochain. C/2019 Q4 Borisov sera alors à une distance d’environ 300 millions de kilomètres.
La comète observée le 10 septembre 2019. // Source : Nasa, Canada-France-Hawaii Telescope (image recadrée et annotée)

Sa vitesse est élevée : qu’est-ce que cela signifie ?

La vitesse de la comète est « bien au dessus de la vitesse typique des objets gravitant autour du Soleil à cette distance », indique Davide Farnocchia, ingénieur en navigation au Jet Propulsion Laboratory de la Nasa, dans le communiqué de l’agence spatiale. C’est pour cela que l’on peut en déduire que « l’objet provient probablement de l’extérieur de notre système solaire, mais également qu’il partira et retournera dans l’espace interstellaire ».

L’objet, dont la nature cométaire doit encore être confirmée, devrait être observé à l’aide de plusieurs télescopes dans les prochains mois. C’est à la mi-décembre qu’il devrait apparaître le plus lumineux. Jusqu’en avril 2020, C/2019 Q4 Borisov pourra être observé avec des télescopes de taille moyenne. Jusqu’en octobre 2020, il faudra ensuite de plus imposants instruments pour regarder la comète. Les différentes observations de l’objet devraient aider à mieux cerner sa taille, sa composition ou la manière dont il tourne, ce qui renseignera aussi sur sa trajectoire.

Partager sur les réseaux sociaux