Saturne et la Lune seront proches dans le ciel dans la nuit du 11 au 12 août 2019. Comment observer leur rapprochement ? Voici quelques conseils pour assister à ce spectacle astronomique.

Les Nuits des étoiles sont déjà passées, mais heureusement les occasions de regarder le ciel ne manquent pas. Le soir du dimanche 11 août 2019, la Lune et Saturne seront proches dans le ciel. Un événement similaire s’était produit il y a presque un mois.

Cette nuit-là, la face visible de la Lune sera éclairée à 86 %. Après le coucher du Soleil, la Lune et Saturne apparaîtront proches dans le ciel. La planète se trouvera à l’ouest de notre satellite (à l’est de la Lune, vous pourrez même apercevoir Jupiter, un peu plus loin).

Saturne et la Lune, vu de Paris le 11 août 2019 à 23h. // Source : Capture d'écran The Sky Live

Saturne et la Lune, vu de Paris le 11 août 2019 à 23h.

Source : Capture d'écran The Sky Live

Une rencontre au milieu de 3 constellations

Saturne est visible à l’œil nu entre 21h30 et 4h20 pendant la semaine du 5 août. Sa proximité avec la Lune devrait la rendre plus facile à trouver, si vous ne l’avez jamais observée. Il faut commencer par regarder en direction du sud. Cherchez ensuite Saturne à gauche de la Lune (légèrement plus bas en début de nuit, puis un peu plus haut au fur et à mesure que la nuit avance).

Cette conjonction est l’occasion d’admirer les constellations environnantes. Sous la Lune, se trouvera la constellation du Sagittaire, reconnaissable à sa forme de « théière ». Au dessus, c’est l’Écu de Sobieski, aussi appelé le Bouclier. Elle se trouve juste à l’est de l’Ophiuchus, une autre constellation qui semble représenter un homme tenant dans ses bras un serpent.

La Lune et Saturne, vu de Paris le 11 août 2019 à 23h30. // Source : Capture d'écran Google Sky, annotations Numerama

La Lune et Saturne, vu de Paris le 11 août 2019 à 23h30.

Source : Capture d'écran Google Sky, annotations Numerama

Afin de bien distinguer Saturne, mieux vaut choisir un lieu d’observation éloigné des villes, sources de pollution lumineuse. Il faut aussi espérer que la météo soit favorable et que les nuages n’obscurcissent pas le ciel.

Il reste encore pleins d’occasion de contempler des planètes jusqu’à la fin du mois d’août. Si vous voulez savoir ce qu’il est possible de voir dans le ciel ce mois-ci, sachez que nous tenons un calendrier chaque mois sur Numerama.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !