Y aura-t-il un jour une dernière éclipse solaire totale ? Dans 500 millions d'années, ou davantage, il est fort probable que la Lune ne puisse plus occulter totalement le Soleil, vu de la Terre.

Une éclipse totale de Soleil s’est produite au début du mois de juillet (mais tout le monde n’a pas pu la voir). C’était la 13e fois qu’un tel événement se produisait au 21e siècle. Les éclipses solaires totales seront-elles aussi fréquentes dans un lointain futur ? Serait-il possible qu’il n’y en ait plus d’ici des millions d’années ?

Lors d’une éclipse de Soleil, c’est la Lune qui s’interpose entre la Terre et le Soleil. L’étoile est alors occultée par notre satellite. Or, on sait que la distance actuelle entre la Lune et notre planète n’est pas fixe. « La Lune s’éloigne de la Terre d’environ 3 centimètres par an à cause d’une perte d’énergie dans le système Terre-Lune, nous explique Florent Deleflie, astronome à l’Observatoire de Paris. Le diamètre apparent de la Lune tend donc à devenir plus petit. »

Un schéma d’une éclipse solaire. // Source : Wikimedia/CC/Lunity (photo recadrée et modifiée)

Si le diamètre apparent de la Lune diminue, elle pourrait un jour ne plus suffire pour couvrir entièrement le Soleil lors d’une éclipse. Il n’y aura alors plus d’éclipses totales de Soleil. Seules les éclipses annulaires auront lieu, lors desquelles la Lune ne masquera pas complètement le Soleil (comme ce passage de la lune Phobos, vu depuis Mars). Cela pourrait se produire dans 500 millions d’années.

Pourquoi la Lune s’éloigne-t-elle de la Terre ?

Lorsque la Lune s’est formée (plus tôt qu’on ne le pensait), elle était moins éloignée de la Terre qu’elle ne l’est à présent. Notre planète tournait plus rapidement, rappelle l’astrophysicien Ethan Siegel dans Forbes. « Il y a environ 4 milliards d’années, un ‘jour’ sur Terre ne durait qu’entre 6 et 8 heures, au lieu des 24 que nous connaissons aujourd’hui », écrit-il. C’est la Lune, exerçant des forces sur la Terre, qui a ralenti la rotation de la Terre et a allongé la durée du jour.

Cet effet est toujours présent aujourd’hui : selon Ethan Siegel, il faut 14 microsecondes à la Terre en plus chaque année pour achever sa rotation, chaque jour. « Grâce aux frictions de la Lune, dans environ 4 millions d’années, nous n’aurons même plus besoin d’années bissextiles, une année contiendra exactement 365 jours », poursuit l’astrophysicien.

La représentation d’une éclipse solaire. // Source : Nasa (photo recadrée)

Les humains du futur iront-ils dans l’espace pour voir une éclipse totale ?

C’est justement pour compenser le ralentissement de la rotation de la Terre que la Lune s’en est éloignée (et qu’elle continue de le faire). En « abandonnant » peu à peu la Terre, notre satellite apparait plus petit et sa taille ne pourrait un jour plus suffire pour complètement occulter le Soleil. Pour Ethan Siegel, la dernière éclipse totale de Soleil pourrait avoir lieu dans 650 millions d’années. Si les humains sont toujours sur Terre, leur seule façon d’espérer voir une éclipse totale pourrait être de prendre de la hauteur… en allant dans l’espace, par exemple. De là à dire que la fin des éclipses solaires totales pourrait encourager le tourisme spatial, il n’y a plus qu’un pas.

Mais tout n’est peut-être pas si simple. Selon le rédacteur scientifique Corey Powell, qui écrit lui aussi dans Forbes, il pourrait encore y avoir de très brèves éclipses solaires totales jusque dans 1,2 milliards d’années. Cela s’explique par la forme de l’orbite de la Lune autour de la Terre, ainsi que la forme de l’orbite de la Terre autour du Soleil. Aucune d’elles n’est constante. On pourrait donc retrouver un alignement propice aux éclipses solaires totales, mais seulement par périodes. Ne prenez pas vos billets de vaisseau spatial pour vos futurs consciences numérisées tout de suite !

Partager sur les réseaux sociaux