Juillet 2019 s'achève avec une nouvelle occasion d'observer le ciel. Le pic d'activité des Delta Aquarides Sud, des étoiles filantes, est prévu pour ce lundi 29. Voici comment les voir et d'où vient cet essaim.

Après une éclipse de Lune et plusieurs rapprochements d’astres, le mois de juillet 2019 s’achève avec un dernier spectacle astronomique. Un nouvel essaim d’étoiles filantes devrait apparaître dans le ciel : un peu plus d’un mois après le pic d’activité des Bootides, le maximum des Delta Aquarides Sud est prévu pour le 29 juillet.

Comment les trouver dans le ciel ? Dans quelles conditions les observer ? Ces quelques conseils pourront vous aider à regarder cet essaim, si les conditions météorologiques y sont propices.

Comment observer les Delta Aquarides Sud ?

Les Delta Aquarides Sud sont observables à la nuit tombée, soit après 21 heures en France. Cherchez alors la constellation du Verseau, en direction du sud-est. Le radiant des étoiles filantes, c’est-à-dire le point duquel elles semblent toutes émaner, se trouve dans cette constellation.

Comme nous l’explique Florent Deleflie, astronome à l’Observatoire de Paris, trouver la constellation du Verseau n’est pas évident. « Elle n’a pas d’étoile significative. Une technique peut être de chercher le Triangle d’été et de regarder sur sa gauche », nous explique le spécialiste. Le Triangle d’été est formé par 3 étoiles très brillantes, Deneb, Vega et Altaïr, qui appartiennent respectivement aux constellations du Cygne, de la Lyre et de l’Aigle.

Pour trouver la constellation du Verseau, cherchez le Triangle d’été. // Source : Capture d’écran Google Sky, montage Numerama

Une autre méthode, plus difficile si vous n’avez pas l’habitude d’observer souvent le ciel, peut consister à chercher le radiant en utilisant Jupiter et Saturne, toutes deux visibles à l’œil nu. Le radiant des Delta Aquarides sera « presque diamétralement opposé à Jupiter par rapport à Saturne, nous indique Florent Deleflie. On peut aussi dire que Saturne sera à mi-chemin entre les Delta Aquarides Sud et Jupiter. »

D’où viennent ces étoiles filantes ?

Les Delta Aquarides tirent leur nom de l’étoile Delta Aquarii, présente dans la constellation du Verseau. Le corps parent de cet essaim n’est pas connu, mais la Nasa note qu’il pourrait probablement s’agir de 96P/Machholz, une comète périodique qui pourrait avoir une origine extérieure au système solaire. Son orbite autour du Soleil prend environ 5 ans. L’agence spatiale estime que l’on peut observer environ 20 étoiles filantes par heure et qu’elles passent à environ 41 kilomètres par seconde.

« Les Delta Aquarides Sud ne sont pas l’essaim le plus spectaculaire, prévient Florent Deleflie. Si ces étoiles filantes sont connues, c’est parce que l’on regarde davantage le ciel en été. » Le meilleur moment pour les observer est avant l’aube. Comme d’habitude avec les étoiles filantes, il est préférable de s’éloigner de la pollution lumineuse. Laissez vos yeux s’adapter à la pénombre pendant environ 30 minutes, puis soyez patient. Observées depuis l’hémisphère nord, les Delta Aquarides Sud donnent l’impression de partir vers le nord, l’est et l’ouest.

Le passage de la comète à l’origine des Delta Aquarides Sud. L’orbite de la Terre est en bleu. // Source : Capture d’écran Meteorshowers

Le 29 juillet marquera le pic d’activité des Delta Aquarides Sud, ce qui n’empêche pas de les observer à d’autres dates : elles sont visibles de mi-juillet à mi-août. Si vous les avez loupées lors de leur maximum, la Nasa conseille de les chercher à nouveau au moment d’observer les Perséides, en août (cet essaim se trouve quant à lui vers le nord, vous ne pourrez donc pas le confondre avec les Delta Aquarides Sud).

Vous savez désormais comment observer ces étoiles filantes lors de leur pic d’activité, le 29 juillet prochain. Si vous aimez lever les yeux vers la sphère céleste, n’hésitez pas à consulter notre calendrier mensuel des événements astronomiques à ne pas manquer. Bonne observation du ciel !

Partager sur les réseaux sociaux