Un matériau en forme de cylindre vient d'être inventé par des ingénieurs. Malgré son creux central, il parvient à atténuer presque complètement les sons qui tentent de le traverser.

L’objet ressemble à un énorme rouleau de ruban adhésif. Il ne sert pourtant pas à coller ou assembler, mais à empêcher la diffusion du son sans empêcher celle de l’air. La matière de ce cylindre troué suffit à bloquer le passage du bruit avec 94 % d’efficacité.

Le 4 janvier 2019, des scientifiques de l’université de Boston (États-Unis) ont présenté cette découverte dans la revue Physical Review B. Ils ont inventé ce qu’ils appellent des « métamatériaux ultra ouverts » qui réussissent à atténuer des bruits efficacement même si une zone reste ouverte. Le 26 février, les chercheurs ont réalisé une démonstration diffusée sur YouTube.

Cet objet bloque presque totalement le son. // Source : Cydney Scott, Boston University

Bloquer le bruit des ventilateurs ?

Dans leur étude, les auteurs notent que cet objet est capable d’atténuer les « harmonies les plus élevés » des ondes acoustiques. Il serait ainsi adapté pour les machines utilisant des systèmes de ventilation, comme un climatiseur, dont il ne perturberait pas le flux d’air. Les scientifiques y voient la base d’ « une nouvelle génération de technologies de réduction de l’acoustique ».

Comment fonctionne cet objet étonnant ? Ses propriétés ne sont pas naturelles, comme le laisse entendre le nom de « métamatériau ». Pour l’inventer, les chercheurs ont dû faire appel aux mathématiques. « Le son est fait de très petites perturbations dans l’air. Notre objectif était donc de réduire ces minuscules vibrations », expliquent les ingénieurs Reza Ghaffarivardavagh et Xin Zhang, co-auteurs de l’étude, dans un commununiqué.

Il fallait réduire les minuscules vibrations du son

Une fois les calculs achevés, l’objet a été imprimé en 3D. Sa structure est faite en plastique. Les sons entrants dans le matériau sont renvoyés, mais pas l’air qui passe à travers le trou de l’objet.

Ce premier prototype a donné d’autres ambitions aux chercheurs. Ils envisagent ainsi d’utiliser cet objet pour limiter le son émis par les drones. À l’heure où des entreprises comme Amazon songent à utiliser ces appareils pour faire des livraisons, la question des nuisances sonores qu’ils pourraient provoquer risque en effet de se poser.

Crédit photo de la une : Cydney Scott, Boston University

Partager sur les réseaux sociaux