Globes et représentations aidant, nous avons l'habitude d'imaginer notre planète comme une sphère parfaite. Mais est-elle vraiment aussi ronde ? (Non, cet article n'assure pas que la Terre est plate).

Vivons-nous sur une planète parfaitement ronde ? Lorsque l’on regarde des photos de la Terre, on pourrait croire que sa forme est totalement sphérique, comme une sorte de boule de bowling. Pourtant, la planète bleue n’est pas parfaitement ronde — cela ne signifie pas pour autant qu’elle est plate.

« Même si notre planète est une sphère, ce n’est pas une sphère parfaite », écrivait la Nasa en octobre 2017. L’agence spatiale américaine rappelait que les pôles de notre planète bleue sont légèrement aplatis, à cause de « la force provoquée par la rotation de la Terre ».

Un globe terrestre. // Source : Max Pixel/CC0 Domaine public (photo recadrée)

La Terre est un ellipsoïde : qu’est-ce que c’est ?

Si l’on veut tenter d’être plus précis, il faut plutôt dire que la Terre a une forme éllipsoïdale. Selon le CNRTL, un ellipsoïde est une « surface à trois dimensions dont toutes les sections planes sont des ellipses ». Pour comprendre ce qu’est une ellipse, il suffit de penser à la forme que prend un cercle lorsque vous le regardez en perspective.

La Terre est un ellipsoïde. // Source : Wikimedia/CC/SharkD

Vous pouvez aussi songer à de nombreuses trajectoires parcourues par des corps célestes : elles forment des ellipses. C’est le cas de la Terre, qui parcourt une ellipse autour du Soleil.

L’idée que la Terre n’est pas sphérique remonte au 15e siècle. L’astronome Jean-Philippe Cassini, qui a dirigé l’Observatoire de Paris, avait constaté que Jupiter était aplatie. Le cas de Saturne avait également été mis en évidence. Par comparaison, il était logique de songer que la Terre ne devait pas être une sphère parfaite.

Puisque la Terre n’est pas une sphère, cela signifie que la distance entre son centre et chacun des points de sa surface n’est pas identique. Comme l’explique Scientific American, on estime que la distance entre le centre de la Terre et le niveau de la mer est plus longue de 21 kilomètres à l’équateur qu’aux pôles. Autrement dit, la Terre est plus « épaisse » dans sa largeur au niveau de l’équateur.

Un ellipsoïde de forme irrégulière

L’Agence américaine d’observation océanique et atmosphérique (NOAA) va même plus loin en disant que la forme de l’ellipsoïde ne permet pas de décrire parfaitement la Terre. Notre planète est un « ellipsoïde de forme irrégulière ».

« Les montagnes qui culminent à 9 kilomètres et les fosses océaniques qui se trouvent à 11 kilomètres (par rapport au niveau de la mer) déforment davantage la Terre », écrit la NOAA. Le niveau de la mer est lui-même variable. Enfin, les variations du champ de gravité de la Terre sont responsables de la présence « de collines et vallées » à la surface de l’océan.

La forme de la Terre change lentement

L’agence rappelle enfin que la Terre change sous l’effet du mouvement lent des plaques ou d’événements plus soudains comme les tremblements de terre et les éruptions volcaniques. Elle connaît aussi des changements cycliques, comme les marrées. Ces différents éléments expliquent que la Terre n’est pas non plus tout à fait un ellipsoïde.

Comme le dit la Nasa, il est intéressant de noter que la forme de la Terre change doucement sous l’effet de sa rotation, de son « mouvement vacillant » et diverses autres forces. « Mais elle est toujours ronde », précise l’agence spatiale — et non pas plate comme certains tentent de le prouver.

Partager sur les réseaux sociaux