L'organisation OpenAI ne fait pas que réfléchir aux implications de l'intelligence artificielle. Elle entraîne aussi des bots. À Dota 2, son équipe est d'ailleurs capable de battre des équipes de joueurs semi-pros.

Le jour où des bots contrôlés par une intelligence artificielle surclasseront une équipe de joueurs professionnels à Dota 2 se rapproche. Ce n’est peut-être d’ailleurs plus qu’une question de semaines, voire de jours. En effet, lors d’une rencontre organisée début août, un groupe de cinq programmes informatiques est parvenu à vaincre le camp d’en face, composé exclusivement d’humains.

Pourtant, les cinq compétiteurs conviés pour ce match atypique ont tous un excellent niveau : comme le signale CNET, l’équipe regroupait d’anciennes personnalités de la scène Dota 2 mais aussi des présentateurs spécialisés dans ce jeu vidéo, une arène de bataille développée et éditée par Valve. Et si ces joueurs ne sont pas la crème de la crème, ils sont quand même considérés comme des semi-professionnels.

radiant victory
Lors d’une précédente rencontre en juin.

Un handicap

S’il s’est déroulé en trois manches, le challenge ne s’est toutefois pas conclu par une victoire écrasante de la machine sur l’homme : en effet, les bots ont remporté les deux premiers combats et les humains le dernier. Il faut toutefois préciser que les conditions dans lesquelles s’est passée la dernière rencontre étaient clairement à l’avantage des humains, puisque les bots ont été lourdement handicapés.

L’équipe OpenAI en charge de l’intelligence artificielle a en effet proposé de pimenter un peu les choses en laissant le public — présent sur place ou suivant l’évènement sur Twitch — sélectionner les cinq héros pour les bots. Évidemment, le choix des personnages a été tel que les synergies entre les personnages fonctionnaient moins bien et ne collaient pas avec les stratégies déployées sur le terrain.

Mais si un tel avantage n’avait pas été donné aux humains, on peut supposer que les bots auraient engrangé une troisième victoire.

Des progrès rapides

Les ingénieurs d’OpenAI — un collectif à but non lucratif consacré aux enjeux éthiques de l’intelligence artificielle, cofondé en 2015 par Elon Musk et Sam Altman — n’en sont pas à leur coup d’essai. En août 2017, ils s’illustraient en terrassant des joueurs professionnels de Dota 2 dans des rencontres un peu spéciales, car il s’agissait de duels en un contre un (le jeu se joue d’ordinaire en cinq contre cinq).

Au mois de juin de cette année, une communication a annoncé que les bots d’OpenAI ont passé un cap en parvenant à battre des équipes d’amateurs, malgré quelques restrictions techniques. Aujourd’hui, l’ambition est de briller lors du tournoi The International, qui se déroulera du 20 au 25 août. C’est lors de cet évènement qu’OpenAI s’était d’ailleurs illustré lors des duels.

Il ne reste désormais plus que quelques semaines pour entraîner l’intelligence artificielle avant de la jeter dans l’arène. Et ce délai, en apparence très bref, sera suffisant à OpenAI pour accumuler littéralement des centaines d’années d’expérience : en effet, chaque jour l’IA joue l’équivalent de 180 ans de matchs contre elle-même (soit un peu plus de 900 ans pour l’équipe entière) pour apprendre.

Cela promet pour The International.

Partager sur les réseaux sociaux