Si, ce mardi 22 août, 4 départements sont en vigilance Rouge canicule (le Rhône, la Drôme, l’Ardèche, la Haute-Loire), 15 autres le seront également demain, mercredi 23 août. En voici les raisons, et ce que cela implique.

Une canicule tardive, c’est-à-dire après le 15 août, est un phénomène rare, dont la régularité s’accroît toutefois en raison du changement climatique. Depuis vendredi, et jusqu’à ce jeudi 24 août 2023, les températures s’envolent en France. On compte actuellement une cinquantaine de départements en vigilance Orange.

Ce mardi 23 août, quatre départements sont déjà dans le Rouge :

  • Le Rhône
  • La Drôme
  • L’Ardèche
  • La Haute-Loire

À partir de demain, mercredi 23 août, 15 autres départements s’ajouteront à cette liste de la vigilance Rouge canicule :

  • l’Ain
  • la Loire
  • l’Isère
  • la Lozère
  • le Gard
  • le Vaucluse
  • l’Hérault
  • l’Aveyron
  • le Tarn
  • le Tarn-et-Garonne
  • l’Aude
  • le Lot
  • le Lot-et-Garonne
  • la Haute-Garonne
  • le Gers

Ce que signifie la vigilance Rouge canicule

La vigilance Rouge correspond à des « phénomènes dangereux d’intensité exceptionnelle ». En l’occurrence, cela se justifie pour ces quatre départements, car l’épisode caniculaire est effectivement « exceptionnel » en vallée du Rhône et sur le sud du Massif Central, « du fait de son intensité et de sa durée ». S’ajoutent l’extension géographique de ces chaleurs extrêmes, mais aussi leur impact sanitaire : en vigilance Rouge, les risques d’un coup de chaleur — le corps en surchauffe — sont accrus. Il y a aussi des risques pour certaines infrastructures et les exploitations agricoles (comme l’accès à l’eau).

Températures prévues pour le mardi 22 août 2023. // Source : Météo-France
Températures prévues pour le mardi 22 août 2023. // Source : Météo-France

Sur le site Vigilance de Météo-France, les effets et de ce niveau d’alerte sont bien détaillés. « Chacun d’entre nous est menacé, même les sujets en bonne santé », indique le service, ce qui signifie en effet que la chaleur n’est plus seulement risquée pour personnes âgées, plus jeunes ou fragiles. Mais cela accroît aussi d’autant plus les risques pour ces publics.

Comment reconnaître un coup de chaleur ? Le site de la Croix-Rouge liste les symptômes :

  • Fièvre élevée
  • Une rougeur du visage
  • Des maux de tête
  • Une forte sensation de soif
  • Potentiellement des vomissements et des troubles de la conscience

Un certain nombre de recommandations s’appliquent, liste Météo-France :

  • Ne pas sortir aux heures les plus chaudes (11h-21h), ne pas faire d’activité sportive, et fermer les volets/rideaux ainsi que les fenêtres en journée (tant que la température extérieure est plus élevée qu’à l’intérieur), en aérant la nuit.
  • Boire de l’eau régulièrement au fil de la journée, continuer à manger normalement.
  • Se mouiller le corps régulièrement (avec l’aide d’un brumisateur par exemple), et prendre des douches ou des bains tièdes (attention, pas des douces froides).
  • Pour l’environnement, ne pas utiliser de matériel susceptible de provoquer des étincelles.

Les numéros à connaître en cas de problème de santé grave lié à chaleur :

  • Le SAMU : 15
  • Les pompiers : 18
  • Le numéro vert Canicule Info Service 0800.06.66.66

Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !