Les recherches sur les vagues de chaleur ont atteint des niveaux records, face à ces phénomènes qui se sont accrus en 2021 et 2022. L’entreprise vient d’annoncer la mise en place d’une nouvelle fonction plus complète pour alerter et accompagner en cas de « chaleur extrême ».

Google prépare sa propre adaptation au réchauffement du climat. Personne n’a oublié les vagues de chaleur de plusieurs sortes qui ont touché la France l’été dernier — et qui ont eu lieu également dans d’autres pays d’Europe et dans le monde. Elles sont le résultat du changement climatique. Le réchauffement planétaire induit des vagues de chaleur plus fréquentes, plus amples.

Or, ces canicules extrêmes constituent un problème de santé publique. Rien qu’en 2022, elles ont causé plus de 2 000 décès excédentaires rien qu’en France. Plus largement, environ un tiers des décès attribuables à la chaleur sont déjà reliés au changement climatique.

De son côté, Google vient d’annoncer, mercredi 29 mars 2023, le déploiement d’une nouvelle fonctionnalité directement intégrée à son moteur de recherche : l’alerte de chaleur.

Des recherches records sur les vagues de chaleur

« Pour rester en sécurité lors de phénomènes météorologiques extrêmes, les gens se tournent souvent vers le web pour poser des questions. En fait, en juillet 2022, les recherches sur les vagues de chaleur ont atteint un niveau record à l’échelle mondiale », a analysé Google.

Dorénavant, en cas de recherches liées aux fortes chaleurs durant un phénomène de ce type, il y aura quelques nouveautés dans les résultats :

  • Des informations sur la nature exacte de la chaleur en cours ;
  • La date de début et la date anticipée de fin ;
  • Des « conseils pour rester au frais et des informations sur les problèmes de santé à prendre en compte ».

D’où viendront les informations ? Pour éviter que ce soit une simple agrégation qui ne serait pas forcément fiable, Google précise collaborer pour le GHHIN — Global Heat Health Information Network (Réseau mondial d’information sur la chaleur et la santé).

Pour l’instant, il n’est pas possible de voir à quoi cela va ressembler, puisque Google ne le déploiera qu’au printemps ou durant l’été, en cas de nécessité. Le moteur de recherche fournit toutefois une illustration de ce à quoi cela ressemblera en haut de page :

Exemple d'une alerte vague de chaleur. // Source : Google
Exemple d’une alerte vague de chaleur. // Source : Google

IA et images satellites contre les îlots de chaleur

Ce n’est pas la seule fonctionnalité dédiée au changement climatique annoncée par Google — qui avait déjà mis en place des fonctionnalités pour les feux et les inondations en 2020 et 2021. L’entreprise a annoncé, en parallèle des « alertes chaleur extrême », une application nommée Tree Canopy : combinant intelligence artificielle et prises de vue aérienne, elle est censée permettre aux villes de « comprendre leur couverture arborée actuelle et mieux planifier les initiatives de foresterie urbaine ».

L’objectif est de lutter contre les îlots de chaleur. En raison des matériaux (comme le bitume) et des structures (un ensemble d’immeubles par exemple), certains lieux, dans les ensembles urbains, peuvent voir leur température s’accroître bien au-dessus de la normale. Ce qui augmente d’autant plus les risques en cas de vague de chaleur.

La végétalisation fait partie des stratégies d’adaptation aux fortes chaleurs croissantes, mais elle n’est clairement pas la seule. La peinture blanche, par exemple, fait partie des pistes.

Découvrez notre documentaire Fournaise

Bien que la mitigation en amont reste l’urgence pour éviter un réchauffement dépassant les 1,5 degré, il existe tout un faisceau de solutions pour rendre la ville du futur davantage vivable :

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !