Le pont qui relie Manhattan et le Bronx est à l’arrêt. L’acier se dilate à cause de la vague de chaleur record qui touche les États-Unis en ce mois de juillet 2024.

En Europe de l’Ouest, l’été se fait attendre aux yeux de certains, qui aimeraient des températures plus élevées. Pourtant, la saison est bien là. Et dans le reste du monde, la chaleur atteint des niveaux ahurissants. C’est le cas en ce moment-même depuis début juillet 2024, aux États-Unis (de manière particulièrement intense la partie Ouest).

Les habitants y subissent des températures excessives qui battent des records. C’est le cas à Las Vegas qui a atteint 48,89 degrés Celsius. Dans la ville de Phoenix, la température n’est pas descendue au-dessous de 33 degrés durant la nuit. Les conséquences humaines et matérielles se conjuguent. Le pays compte déjà plusieurs morts en raison de cet excès extrême de chaleur — lorsque certaines températures sont dépassées, le corps ne parvient plus à fonctionner normalement.

Les pompiers cherchent à refroidir le pont. // Source : BBC/autorités de NY
Les pompiers cherchent à refroidir le pont. // Source : BBC/autorités de NY

Une illustration matérielle des effets d’une chaleur excessive se trouve à New York, l’Est du pays étant également touché. La chaleur dans la ville a atteint son record annuel de 35 degrés. Le fameux pont de Third Avenue, qui relie le Bronx et Manhattan depuis 126 ans, est à l’arrêt, bloqué en position ouverte, depuis le 9 juillet. La cause identifiée est la chaleur : l’acier, au-delà d’une certaine température, ne se comporte plus normalement.

L’acier du pont de New York se dilate

C’est ce qu’on appelle la dilatation thermique. L’acier subit une « expansion » matérielle — c’est-à-dire une augmentation du volume, imperceptible à l’œil nu, du fait de l’excès de chaleur, ce qui court-circuite le fonctionnement d’une machinerie basée sur ce matériau.

Pour cette raison, la division des pompiers new-yorkais travaille aujourd’hui activement à réparer le pont en projetant de l’eau dessus. Objectif : le refroidir progressivement.

Heureusement, le dysfonctionnement du pont de Third Avenue n’a causé aucun dégât humain. En revanche, cela a provoqué des bouchons sur les routes, ce qui, lors d’une canicule de cette ampleur, n’est pas idéal.

Une année de records de chaleur

La vague de chaleur qui frappe l’Ouest américain est significative du changement climatique. Depuis plus d’un an, la planète enchaîne les records de chaleur.

Chaque mois, la Terre vit son mois le plus chaud. Cela concerne les températures de la terre ferme comme de l’océan, puisque la surface de la mer est, elle aussi, concernée. Pour saisir les conséquences du changement climatique, il est nécessaire de s’extraire de la météo à un moment donné et à un endroit donné : si vous avez l’impression qu’il ne fait « pas assez chaud » chez vous pour un mois de juillet, ce n’est en rien significatif, ni forcément vrai (juin fut un mois normal, très légèrement en négatif, par rapport aux normales de saison).

Les infrastructures devront s’adapter au réchauffement planétaire.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !