La mission Artémis I continue. La capsule Orion a survolé la Lune. Il reste encore à s’insérer en orbite autour. L’arrivée du vaisseau dans les environs lunaires peut être revue en ligne.

Orion est dans la sphère d’influence de la Lune. La capsule, lancée dans l’espace le 16 novembre 2022, est la pièce maitresse de la mission Artémis I, la première du programme Artémis. Elle est actuellement inhabitée, mais son vol permet de préparer de futures missions avec des équipages.

Le véhicule s’est enfin approché de la surface lunaire. Orion devra ensuite se mettre en orbite autour de la Lune. L’événement pouvait être suivi en direct, en ligne. Vous pouvez désormais le revoir.

  • Quand ? Le direct a eu lieu le lundi 21 novembre 2022, à partir de 11h15. La capsule est passée au plus près de la Lune peu avant 14h.
  • Où ? Sur la chaine YouTube de la Nasa.
  • Quoi ? La capsule Orion, de la mission Artémis I, s’approche de la Lune et la survole à moins de 130 km de sa surface. Prochainement, elle s’insèrera sur une orbite autour de l’astre.

Après plusieurs jours de voyage, Orion parvient désormais à destination. La capsule doit évoluer à plus de 450 000 km de notre planète, et 64 000 km au-delà de la face cachée de la Lune. L’orbite de la capsule autour de la Lune est rétrograde (dans le sens inverse des aiguilles d’une montre). L’animation suivante montre de quoi aura l’air l’insertion dans cette orbite, par rapport à un référentiel Terre-Lune.

Le premier survol de la Lune par Orion

On pouvait s’attendre à voir des images obtenues en direct depuis la capsule. Les panneaux solaires d’Orion sont équipés de caméras, qui permet de bien profiter de ce qu’il se passe.

Une vue d'artiste qui montre à quoi devrait ressembler la vue depuis les caméras d'Orion. // Source : Flickr/CC/Nasa Orion Spacecraft
Une vue d’artiste qui montre à quoi devrait ressembler la vue depuis les caméras d’Orion. // Source : Flickr/CC/Nasa Orion Spacecraft

Si une personne avait pu assister au spectacle de cette approche lunaire depuis la capsule, qu’aurait-elle vu ? Vers 10h, Orion était à environ 16 900 km de la Lune. « Si vous étiez à bord, la Lune semblerait plus de 20 fois plus grande que lorsque vous êtes sur Terre. Pour vous en rendre compte, tendez votre bras vers le ciel et serrez le poing… la Lune serait aussi grande que votre poing ! », fait remarquer le planétologue James O’Donoghue de la Jaxa (agence spatiale japonaise) sur Twitter.

Orion était au plus proche de la surface lunaire, à 128 km d’altitude précisément, à 13h57. Mais, à ce moment-là, nous ne pouvions pas le voir. « Orion va perdre les communications avec la Terre alors que la capsule sera derrière la Lune de 13h25 à 13h59 », prévenait l’ESA (agence spatiale européenne). C’est dans ce laps de temps qu’une manœuvre d’assistance gravitationnelle était prévue : les moteurs du module de service européen d’Orion ont permis de réaliser une poussée à 13h44. Nous avons su peu avant 14h que tout s’était correctement passé.

Vous pouvez également suivre en temps réel le trajet de la mission Artémis I grâce à un site de la Nasa. Le survol lunaire et l’insertion en orbite d’Orion ne marquent pas la fin de la mission. Il restera encore à ramener le vaisseau vers la Terre.