Une fusée Longue Marche 5B s’apprête à retomber sur Terre, de manière incontrôlable, ce 4 novembre 2022. Le véhicule spatial chinois a été imagé dans l’espace.

L’imposant débris d’une fusée chinoise de 22 tonnes s’apprête à retomber sur Terre de façon incontrôlable. À nouveau, c’est un véhicule spatial chargé de transporter un module de la station spatiale chinoise Tiangong qui est impliqué. À l’été 2022, une situation similaire s’était produite : la fusée était heureusement retombée sans dommages, mais l’incident avait été évité de peu.

L’objet est une fusée Longue Marche 5B (ou CZ-5B). Entre 5 et 9 tonnes de matériel issu du lanceur pourraient atteindre la surface terrestre lors de la rentrée atmosphérique de l’engin. Le retour de la fusée sur Terre est prévu ce vendredi 4 novembre 2022, vers 12h20 (avec une marge d’incertitude de plus ou moins 3h).

La fusée chinoise CZ-B5 évolue dans l’espace, sans aucun contrôle

La CZ-5B a été repérée dans l’espace, a indiqué le compte Twitter de HEO Robotics (un fabricant de composants pour l’aviation et l’aérospatial), le 3 novembre. Sur les images, on peut voir le lanceur en train d’évoluer dans l’espace, sans aucune possibilité de contrôler ses mouvements.

Les risques de recevoir des débris de ce lanceur sur la tête sont heureusement assez minces : les probabilités sont estimées à 6 sur 10 trillions. « La majeure partie de la surface de la Terre est couverte par l’océan ou par des zones inhabitées, la probabilité statistique d’un impact au sol dans des zones habitées est donc faible », rappelle EUSST, un service de l’UE spécialisé dans la surveillance de l’espace.

Cependant, on peut regretter que la Chine envoie dans l’espace des fusées qui atteignent l’orbite terrestre, sans prévoir ce qu’il adviendra d’elles une fois la mission achevée. Aucune manœuvre de désorbitation, qui contrôlerait la rentrée atmosphérique de la CZ-B5 et la ferait retomber dans une zone non peuplée en toute sécurité, a été prévue. Par conséquent, il existe toujours un risque pour les individus et les installations au sol, même infime, que le retour du lanceur représente un danger.

La rentrée de la fusée devrait se faire sur l'une de ces pistes. // Source : Via Twitter @AerospaceCorp
La rentrée de la fusée devrait se faire sur l’une de ces pistes. // Source : Via Twitter @AerospaceCorp

Ce 4 novembre, un passager d’un vol indique ainsi être resté bloqué 2h à bord de son avion, car l’espace aérien entre Madrid et Barcelone a été fermé à cause de la fusée en train de retomber. Plusieurs aéroports espagnols ont dû être fermés à cause de cette fusée. Le lieu exact de la retombée ne peut pas être déterminé, mais il devrait se faire le long de l’une des lignes représentées sur la carte ci-dessus. On voit que deux de ces lignes passent en Europe, au-dessus de l’Espagne.