InSight et Mars Reconnaissance Orbiter ont permis d’identifier un énorme impact de météorite sur la planète rouge. Jamais on n’avait vu un cratère aussi imposant à peine formé sur Mars.

Même si la fin approche pour InSight sur Mars, la mission a encore des choses à nous apprendre sur l’intérieur de la planète rouge. « J’ai détecté l’un des plus gros impacts de météoroïdes jamais vus sur Mars. Je pensais qu’il s’agissait d’un séisme jusqu’à ce que Mars Reconnaissance Orbiter, qui vole au-dessus de ma tête, prenne une image du cratère d’impact », a-t-on pu apprendre sur le compte Twitter de la mission InSight le 27 octobre 2022.

Les équipes de la Nasa ont cru qu’InSight avait détecté un « tremblement de Mars », le 24 décembre 2021. Il a fallu attendre les données d’une des sondes en orbite martienne, MRO, pour découvrir l’origine de cette secousse. En réalité, elle provient d’un impact de météorite, le plus important observé sur Mars depuis que l’humanité explore l’espace. Si nous avions été sur Mars, nous aurions ressenti cet impact, relève le docteur en planétologie Thomas Appéré sur Twitter.

L’un des plus grands cratères vu en train de se former dans le système solaire

La Nasa indique même qu’il pourrait s’agir « de l’un des plus grands cratères jamais vu en train de se former dans le système solaire ». Il existe d’autres cratères plus imposants sur Mars, mais ils sont très anciens : leur formation est antérieure aux missions d’exploration martienne.

Dans une vidéo mise en ligne par l’agence spatiale américaine, on peut « entendre » les signaux enregistrés par InSight lors de l’impact de la météorite le 24 décembre 2021. En réalité, les signaux sismiques captés par la mission ne sont pas audibles par l’oreille humaine : les données ont été accélérées 100 fois pour que l’on puisse entendre ces sons.

Sur Terre, la météorite se serait consumée dans l’atmosphère

Depuis l’orbite de Mars, MRO a pu observer le nouveau cratère béant à la surface de la planète. Il mesure 150 mètres de diamètre, indiquent des scientifiques dans leurs publications au sein de la revue Science, et 21 mètres de profondeur. Quant à la météorite elle-même, les chercheurs estiment que l’objet devait mesurer de 5 à 12 mètres de long. Sur Terre, un tel corps se serait consumé dans l’atmosphère. Mais, l’atmosphère martienne est bien plus fine (à peine 1 % plus dense que celle de la Terre). Des éclats ont été éjectés jusqu’à une distance de 37 km du lieu de l’impact.

Le cratère fait 150 mètres de diamètre. // Source : NASA/JPL-Caltech/University of Arizona
Le cratère fait 150 mètres de diamètre. // Source : NASA/JPL-Caltech/University of Arizona

Ce qui est d’autant plus intéressant, c’est que ce choc à la surface de la planète a exposé des morceaux de glace (de la taille d’un rocher, selon la Nasa). Cette découverte est prometteuse pour l’avenir de l’exploration martienne, notamment habitée. De futurs astronautes pourraient utiliser cette glace comme une ressource, pour obtenir de l’eau potable ou faire décoller des fusées.

Pour la mission d’InSight, c’est un nouveau succès, sans doute l’un des derniers avant la fin. L’atterrisseur perd actuellement de la puissance. Ses panneaux solaires sont couverts de poussière, limitant l’énergie dont il dispose. Les activités scientifiques d’InSight risquent de prendre fin « dans les 6 prochaines semaines », selon la Nasa.


On a besoin de vous pour construire l’avenir de Numerama : participez à notre enquête !