Comme conclusion d’un été historiquement sec et chaud, un dernier coup de chaleur a lieu en France depuis ce weekend. Les températures sont inégales dans l’hexagone, de 28°C à plus de 35°C.

L’été 2022 n’est autre que le plus chaud que l’Europe ait connu depuis que les températures sont enregistrées. On parle là d’une « température moyenne d’environ 1,34 °C au-dessus de la moyenne 1991-2020 pour la saison ». Et le moins qu’on puisse dire, c’est que la fournaise s’est fait ressentir.

Alors que le mois de septembre est bien entamé, ce n’est pas encore totalement fini. Dès ce lundi 12 septembre, la France va connaître un énième pic de chaleur. C’est ce qu’annonce, notamment, La Chaîne Météo, depuis le 8 septembre dernier. Également confirmé par Agate Météo. Heureusement, ce sera bref.

Des orages après le coup de chaleur

En cause : l’ouragan Danielle. Celui-ci s’était formé au beau milieu de l’Atlantique, début septembre. Dorénavant, il rétrograde, c’est-à-dire qu’il perd en intensité au point de ne plus être vraiment un ouragan, transformé en simple dépression. Mais comme l’indique La Chaîne Météo, le phénomène a une conséquence parallèle : en se dirigeant vers le nord-ouest de l’Espagne, et ensuite vers la France puisque le courant remontera, la dépression reste forte et emmène des vents chauds.

12sept2022_meteo_chaine
La masse d’air chaude remonte, car les vents passent par l’Espagne. // Source : La Chaine Météo

Résultat, un pic de chaleur est attendu en France. Les températures tournent autour de 30 degrés dimanche et lundi dans la plupart des régions, mais il faut s’attendre à dépasser les 35 degrés dans le sud-ouest. Il n’est pas impossible qu’il y ait de nouveaux records pour le mois de septembre, confirme Météo France. À noter qu’il s’agira d’un thermomètre élevé, mais pas d’une canicule à proprement parler. Les températures spécifiques restent à préciser : l’instabilité de la situation rend la prévision compliquée.

Étant donné la configuration météorologique, il faut s’attendre à d’intenses orages dans la deuxième partie de la semaine, dès mercredi. Les orages sont effectivement causés par les fortes chaleurs et se déclenchent au moment du refroidissement. En plein mois de septembre, la confrontation du froid et du chaud sera au cœur du processus.