La sécheresse est historique durant l’été 2022. Et celle-ci est visible sur les cartes satellites, comme le montre Météo-France.

De l’Isère au Jura, et dans la Drôme, de nombreux feux de forêt se sont déclarés tout autour de Lyon. Plusieurs hectares sont déjà partis en fumée et les pompiers restent intensément mobilisés en ce vendredi 12 août. Alors que 460 hectares ont déjà brûlé dans le Jura, la commune de Cernon a été entièrement évacuée.

En cause ? Un été 2022 particulièrement chaud et, surtout, une sécheresse décrite comme historique. En cette mi-août, une soixantaine de départements sont en niveau d’alerte maximale, jusqu’à provoquer des restrictions d’eau. En raison des effets sur les cultures agricoles, certaines pénuries dans la production française sont à craindre, en particulier le lait ou les olives.

Pour montrer l’impact de la sécheresse sur la région lyonnaise, Météo-France a publié le 11 août une carte comparative d’une année à l’autre, grâce au satellite Sentinel-2.

carte_secheresse_lyon_2021_vs_2022
La région lyonnaise le 10 août 2021 vs. le 10 août 2022. // Source : Météo-France

Que voit-on sur l’image ?

L’image de Météo-France comprend toute la région lyonnaise. Sur le carton de gauche, on voit la zone au 10 août 2021 — l’année dernière –, un été décrit comme humide. Sur le carton de droite, en revanche, il s’agit de l’exacte même zone, mais le 10 août 2022, il y a quelques jours, alors que les incendies font rage dans la région.

« En regardant au plus près sur la droite de l’image de 2022, on peut apercevoir le panache blanc correspondant aux fumées générées par l’incendie de Cernon dans le Jura », précise Météo-France dans son tweet.

Ce type d’épisodes secs est amené à se répéter en l’absence d’action forte dans la réduction des gaz à effet de serre. Les activités humaines sont en effet la cause certaine du changement climatique, lequel provoque une hausse des événements météorologiques extrêmes — dont fait partie la sécheresse.