Amazon se lance dans la production d’un film adapté de l’excellent jeu vidéo It Takes Two, avec la collaboration de Dwayne Johnson. Difficile de s’en réjouir, malgré tout l’amour qu’on a pour le jeu.

La rédaction de Numerama n’a eu de cesse de clamer son amour pour It Takes Two, véritable leçon de jeu vidéo uniquement jouable en duo (10 sur 10 dans nos colonnes). Édité par Electronic Arts, il a marqué les joueuses et les joueurs durant l’année 2021, et a même obtenu l’Oscar du meilleur jeu à l’occasion de la dernière cérémonie des The Game Awards. On l’imaginait briller dans des catégories plus secondaires, en aucun cas se distinguer sur la plus haute marche du podium.

Hélas, cette consécration méritée a attiré les requins du capitalisme. Comme le révèle Variety dans un article publié le 20 avril, Amazon Studios travaille actuellement sur une adaptation en film. La star Dwayne Johnson produira, et pourrait même être à l’affiche. Au scénario, on retrouvera le duo Pat Casey/Josh Miller, qui a déjà prêté sa plume aux deux films Sonic (qui sont globalement très appréciés). Malgré les quelques noms attachés au projet, on ne peut s’empêcher de penser qu’il s’agit d’un moyen opportuniste de surfer sur la vague et de maximiser le potentiel d’une marque, devenue instantanément populaire.

It Takes Two
REGARDEZ COMMENT CETTE ARAIGNÉE EST MIGNONNE. // Source : Capture Xbox

Pourquoi un film It Takes Two est plus triste que réjouissant

Le film It Takes Two reprendra bien évidemment l’histoire du jeu vidéo, qui suit Cody et May. Au bord de la rupture, ils sont transformés en poupées miniatures — créées par leur fille — et doivent embarquer dans une aventure féérique pour retrouver leur corps. L’histoire, touchante car remplie de bons sentiments, constitue un point de départ crédible pour un long métrage familial capable d’émouvoir et de faire rire. Sauf que le vrai intérêt de It Takes Two se trouve ailleurs…

En effet, It Takes Two est un jeu vidéo brillant, avant tout pour son concept, qui pousse deux personnes à collaborer pour vivre des situations variées, chacune ayant un rôle bien défini à jouer. C’est un point que ne saurait retranscrire un film, puisque nous deviendrions de simples spectateurs, sans cet agrément de coopération qui constitue l’essence de It Takes Two (pour preuve, il n’y a aucun mode pour y jouer seul). L’intérêt du jeu vidéo développé par Hazelight Studios, spécialiste des vrais jeux à deux, se niche dans les interactions qu’il propose et dans les mille idées qui en découlent. Par définition, un long métrage, si touchant puisse-t-il être en termes de narration, tuerait le principe de It Takes Two. Avec et sans manette, ce n’est pas tout à fait la même chose.

L’adaptation de It Takes Two par Amazon Studios, pensé pour venir gonfler le catalogue de la plateforme Prime Video (qui a besoin de contenus originaux pour rivaliser sur un segment concurrentiel), rejoint finalement la liste de ces projets qui n’ont pas beaucoup de sens — au-delà de l’appétit lucratif. On pense par exemple au film Monopoly, dont on entend parler depuis des lustres, ou encore au blockbuster inspiré de Minecraft (qui aura Jason Momoa au casting). On rappellera par ailleurs que les quelques adaptations plus évidentes n’ont jamais brillé par leur qualité. On a encore pu le constater récemment avec Uncharted.