Grosse surprise à l’issue de la cérémonie des The Game Awards 2021. C’est It Takes Two qui a été sacré jeu de l’année. Et c’est amplement mérité.

Pendant un peu plus de trois heures, on a vu les récompenses défiler. Et, quand It Takes Two a remporté les catégories ‘Meilleur jeu multijoueur’ et ‘Meilleur jeu familial’, on ne l’imaginait plus être couronné, aussi, dans celle la plus convoitée. Mais c’est bel et bien lui qui a été élu ‘Meilleur jeu de l’année’ à l’issue de la cérémonie des The Game Awards.

It Takes Two succède donc à The Last of Us Part II, au nez et à la barbe de Deathloop (le grand favori), Psychonauts 2 (un challenger de poids), Ratchet & Clank: Rift ApartResident Evil Village et Metroid Dread. Sur scène, Josef Fares, patron du studio Hazelight Studios, n’a pas pu cacher son immense bonheur. Comme nous, il ne s’attendait certainement pas à être là — ce qui rend la récompense encore plus belle.

It Takes Two // Source : Capture Xbox
It Takes Two // Source : Capture Xbox

Arrêtez de lire cet article et jouez à It Takes Two

« Généreux, It Takes Two est un jeu qui va à mille à l’heure et qui fourmille d’idées, à chacune des séquences qu’il empile pour nourrir un récit simpliste. C’est brillant. Et on ne saura lui trouver qu’un seul défaut : l’obligation d’être deux », écrivions-nous dans notre test. It Takes Two est l’un des rares titres à qui nous avons mis 10 sur 10 (c’était 5 avant, mais le nouveau Numerama intègre une notation sur 10 et le jeu n’a pas perdu un point dans le changement). Quand nous avons testé le jeu, en compagnie d’un ami, nous avons été subjugués par la richesse de son gameplay, la variété des séquences, l’intelligence de ses puzzles, la justesse de l’écriture, la sincérité qui en émane…

C’était un sacré pari que de miser sur It Takes Two pour une raison simple : il ne peut être joué qu’à deux. Cela n’a visiblement pas été une barrière aux yeux des votants, et c’est tant mieux. D’autant que Hazelight Studios facilite les choses d’un point de vue économique. En effet, il n’y a pas besoin de payer le jeu deux fois grâce au Pass ami (qui permet à un proche de jouer sans être propriétaire lui-même). C’est malin et octroie un peu plus de mérite au studio.

Ce sacre vient finalement souligner le talent des développeurs, qui ont fait de la coopération une spécialité. Il s’était déjà illustré dans A Way Out, leur premier jeu. Avec It Takes Two, la formule atteint un paroxysme qui donne le sourire du début à la fin. Vous n’avez pas encore joué à It Takes Two ? Vous savez désormais quoi faire de votre week-end (voire de vos vacances) — et/ou quoi offrir à Noël.