Huit ans après son lancement, la prochaine extension de Final Fantasy XIV, Endwalker, marque la fin d’un cycle. Attendue avec impatience par une communauté enthousiaste, cette quatrième extension vient conclure l’arc scénaristique d’Hydaelyn et Zordiarche avec un final qui s’annonce dantesque. L’occasion de revenir brièvement sur l’histoire de Final Fantasy XIV, et ce qui va changer avec Endwalker.

Lancé en 2013, Final Fantasy XIV : À Realm Reborn s’est imposé au fil des années comme l’une des valeurs sûres du MMORPG moderne. Les raisons de son succès sont multiples : univers passionnant, gameplay accessible et communauté bienveillante en sont quelques-unes. Mais sans aucun doute, c’est la qualité constante de son contenu et le soin apporté au suivi de ce dernier par les équipes du jeu qui lui ont permis de tenir aussi longtemps.

En huit ans, ce ne sont pas moins de trois extensions massives qui sont venues enrichir le contenu déjà conséquent du jeu de base, développant un univers et une histoire incroyablement riches et prenants. Les joueurs ne s’y sont d’ailleurs pas trompés, nouant une relation profonde, empreinte de confiance avec le jeu comme avec ses concepteurs. Il suffit de voir les réactions bienveillantes de la communauté à chaque Fan Festa pour s’en convaincre.

Cette histoire touche désormais à son terme, puisque le 7 décembre sort Final Fantasy XIV : Endwalker, une quatrième extension qui vient boucler l’arc scénaristique lancé en 2013, et qui s’annonce sous les meilleurs auspices.

Mais que faut-il attendre de cette nouvelle extension ? On vous explique tout ce qu’il faut savoir avant de vous lancer dans cette nouvelle aventure !

Endwalker : demandez le programme de la dernière extension en date de Final Fantasy XIV

Avec la précédente extension de Final Fantasy XIV, Shadowbringers, les Guerriers de la Lumière ont eu fort à faire : appelés dans un autre monde, le Premier Reflet, ils ont dû embrasser leur part ténébreuse pour repousser le Déluge de Lumière. Une victoire amère en raison des sacrifices consentis, mais qui leur a permis de restaurer la nuit en Norvrandt, avant de retourner dans le monde primitif.

Final Fantasy XIV: Endwalker : voici tout ce qu’il faut savoir avant de se lancer dans la nouvelle extension

Les Viéras mâles rejoignent les rangs des races jouables

Le destin n’en a toutefois pas terminé avec les héros de la lumière, puisqu’à peine rentrés, une nouvelle menace se profile. Fandaniel, l’un des derniers Asciens, et ses alliés cherchent à déclencher l’apocalypse, rien que ça. Une menace venue du fond des âges s’apprête à revenir, bien décidée à balayer toute vie d’Hydaelyn, et vous seul pouvez l’arrêter. Enfin presque seul, puisque vous pourrez compter sur tous les alliés rencontrés au cours de vos précédentes aventures.

L’une des grandes forces de Final Fantasy XIV réside indéniablement dans la qualité de son scénario qui ne cesse de monter en puissance et de se densifier au fil des extensions. Endwalker ne devrait pas déroger à la règle.

Et si les prémices de cette nouvelle extension sont volontairement floues, afin de laisser aux joueurs le plaisir de la découverte, gageons qu’Endwalker livrera un final grandiose et chargé d’émotion. Il s’agit, après tout, de l’aboutissement d’une histoire lancée en 2013 avec A Realm Reborn et destinée à semer les graines d’un nouveau cycle pour le MMORPG de Square-Enix.

Comme ce fut le cas pour les autres extensions, Endwalker apportera son lot de nouveautés et de contenus. Les joueurs et joueuses pourront ainsi explorer de toutes nouvelles régions, comme la capitale en ruine de l’empire de Garlemald, la verdoyante Vieille Sharlayan et même la Lune, qui jouera un rôle primordial dans cette extension.

Final Fantasy XIV: Endwalker : voici tout ce qu’il faut savoir avant de se lancer dans la nouvelle extension

Le faucheur, nouvelle classe introduite par Endwalker qui base son style sur le maniement des faux.

Endwalker introduira aussi une nouvelle race jouable avec le pendant mâle des Vieras. Présente depuis Shadowbringers, cette race humanoïde était exclusivement de sexe féminin, jusqu’à présent. Deux nouveaux jobs sont aussi à l’ordre du jour :

  • Le très classe Faucheur, un DPS virevoltant armé de faux, dont le gameplay se base sur deux jauges permettant de débloquer des compétences distinctes ;
  • Le Sage, un soigneur à bouclier qui peut protéger ses alliés à grand renfort de barrières magiques capables de réduire grandement les dégâts reçus.

De nombreux ajustements seront aussi appliqués au jeu actuel afin d’équilibrer les combats et accommoder la montée en puissance des joueurs.

Découvrez Endwalker dès le 3 décembre, grâce à l’accès anticipé

Si vous mourez d’impatience à l’idée de mettre les mains sur Endwalker, il existe peut-être une solution pour vous. Square Enix propose un accès anticipé à l’intégralité des contenus de la dernière extension de Final Fantasy XIV dans le cadre de ses offres de précommandes. Tous les joueurs ayant acheté Endwalker en avance pourront ainsi profiter du jeu à partir du 3 décembre à partir de 10h (heure de Paris), au lieu du 7 décembre, date de sortie officielle de cette extension.

Deux autres cadeaux attendent les joueurs ayant décidé de précommander le jeu. Pour commencer, c’est une mascotte (compagnon cosmétique accompagnant le joueur dans ses aventures) à l’effigie de Palom, l’un des héros de Final Fantasy IV qui pourra être obtenue. Ensuite, c’est un objet unique, la boucle d’oreille Menphina, qui viendra rejoindre votre inventaire.

Final Fantasy XIV: Endwalker : voici tout ce qu’il faut savoir avant de se lancer dans la nouvelle extension

Découvrez les bonus de précommande de Final Fanatsy XIV : Endwalker.

Source : Square Enix

Ce dernier objet, dont les caractéristiques évoluent avec votre personnage, dispose d’une compétence très utile, qui octroie un bonus de gain d’expérience de 30 % aux disciples de la guerre ou de la magie entre les niveaux 1 et 80. De quoi faire progresser votre personnage à vitesse grand V pour affronter les contenus haut niveau proposés par Endwalker.

Éorzéa, un monde qui s’est construit durant les huit dernières années

Si Final Fantasy XIV est un MMO dans la forme, son fond est bien celui d’un RPG pur jus. Dès sa création, Naoki Yoshida et ses équipes ont mis une emphase particulière sur la création du monde et le scénario proposé au joueur. Après huit années et trois extensions, difficile de critiquer le travail effectué sur ce point. Éorzéa est une terre vivante, possédant une histoire riche et complexe, nourrie au gré des évènements par l’histoire de Final Fantasy ou des collaborations avec de grandes licences du jeu vidéo.

Final Fantasy XIV: Endwalker : voici tout ce qu’il faut savoir avant de se lancer dans la nouvelle extension

Les raids NieR conservent l’esthétique du jeu, et son dynamisme.

Salué par tous pour la qualité de son scénario, Final Fantasy XIV n’en oublie pas pour autant de proposer une expérience de jeu dense, qui s’appuie sur un contenu titanesque. À quelques jours de la sortie de sa quatrième extension, le MMO de Square-Enix propose la bagatelle de :

  • 8 races jouables aux bonus distincts ;
  • 18 Jobs aux gameplay variés et techniques ;
  • Des dizaines de destinations à visiter ;
  • Des dizaines de Raids, de Défis et donjons ;
  • Des activités annexes : artisanat, housing, etc. ;
  • Des mini-jeux : Triple Triade, Courses de Chocobos, Cactpot, etc

Une version d’essai idéale pour découvrir ce MMO salué par la critique

Si vous n’avez pas encore mis les pieds en Éorzéa, et que l’envie vous démange, sachez que Final Fantasy XIV propose l’une des meilleures versions d’essai disponible sur le marché. Et ce, pour plusieurs raisons.

Pour commencer, la version d’essai de Final Fantasy XIV ne possède pas de limite de temps, et vous permet de monter vos personnages jusqu’au niveau 60. Ensuite, sachez que vous pourrez vous frotter à l’intégralité du contenu proposé par le jeu de base sorti en 2013, ainsi qu’à celui de sa première extension : Heavensward.

De quoi découvrir en profondeur, et à votre rythme, la richesse et la complexité de cet univers, et de son système de jeu.