Un mauvais titre de CNN a lancé un débat sur Twitter pour savoir si 6 milliards de dollars pouvaient mettre un terme à la faim dans le monde. Elon Musk était (évidemment) le principal protagoniste.

Tout est parti d’un mauvais titre. Le 1er novembre 2021, CNN Business a publié un article intitulé «  2 % of Elon Musk’s wealth could solve world hunger, says director of UN food scarcity organization  », soit en français « 2 % de la fortune d’Elon Musk pourraient résoudre le problème de la faim dans le monde, affirme le directeur du Programme alimentaire des Nations Unies ».

Quelques heures après, Eli David, entrepreneur et chercheur en cybersécurité a sorti un bon tweet, bien calibré pour faire réagir : « 2 % de la fortune d’Elon Musk, cela correspond à 6 milliards de dollars. En 2020, le Programme alimentaire des Nations Unis a levé 8,4 milliards de dollars. Pourquoi n’a-t-il pas réussi à résoudre le problème de la faim dans le monde ?  »

Et qui a réagi ? Elon Musk, évidemment.

Du titre faux de CNN à la provocation d’Elon Musk

Le nouveau titre de CNN // Source : Capture d’écran Numerama

Sur son réseau social préféré, l’homme d’affaires fondateur de Tesla et SpaceX a répondu comme il le fait d’habitude : par une petite provocation servant une intention louable. « Si le Programme alimentaire des Nations Unies peut décrire comment résoudre le problème de la faim dans le monde avec 6 milliards de dollars sur ce fil Twitter, je vends des actions tout de suite et je le fais  », a-t-il lancé. Une invitation à la transparence et à l’action, dont l’absence est parfois reprochée aux ONG internationales qui a fait mouche, puisque le directeur en question, David Beasley, s’est empressé de rejoindre la discussion.

Premier fait pour remettre les pendules à l’heure : le titre de CNN n’est pas vrai. Le magazine américain a depuis corrigé sa formulation en ajoutant de la prudence : « peut résoudre le problème  » s’est transformé en « peut aider à résoudre le problème  ». Une formulation que David Beasley soutient tout à fait : pour lui, c’est la somme qu’il faudrait pour « prévenir l’instabilité géopolitique, la migration de masse et sauver 42 millions de personnes à la limite de la famine  ».

Il ajoute qu’il s’agit d’une situation exceptionnelle, due aux conflits, à la crise du Covid et aux crises climatiques. Beasley a invité Musk à la discussion autour de ces sujets « sur Terre ou sur Mars » (sic) ce à quoi l’entrepreneur a répondu par son franc-aller légendaire : « Publiez s’il vous plait vos dépenses et celles que vous planifiez en détail, afin que les gens puissent voir exactement où l’argent va. La lumière est une chose magnifique.  »

Elon Musk n’éradiquera pas la famine avec des dollars

En bref, un statu quo : le directeur de l’ONG ne veut pas publier ses comptes et ses projets « dans le thread Twitter » et Elon Musk maintient que c’est pour lui une condition de son aide. On comprend en tout cas de la discussion que le titre de CNN a été un générateur de fantasmes : 6 milliards de dollars ne sont pas suffisants pour résoudre la faim dans le monde, qu’ils viennent du portefeuille d’Elon Musk ou du budget alloué au World Food Program par les Nations Unies. Dire qu’Elon Musk est plus impliqué que ces quelques tweets dans le projet relève du fantasme, que d’autres médias formulent déjà.

Le sujet sur Google News, en France // Source : Capture d’écran Numerama

De son côté, le milliardaire est friand des affaires médiatisées autour de sa générosité, jusqu’à virer dans la parodie : on se souvient de l’histoire du sous-marin pour sauver des adolescents prisonniers dans une grotte en Thaïlande. Un fiasco qui rappelle qu’on ne résout pas forcément des problèmes en quelques semaines de R&D sur un produit technologique.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo