Tim Sweeney, CEO d'Epic Games, a dû s'excuser auprès de son homologue d'Ubisoft après la découverte d'une faille importante ayant principalement touché The Division 2. Une tuile d'autant plus importante qu'il s'agit d'un jeu exclusif à l'Epic Games Store.

En janvier 2019, Epic Games frappait un grand coup en annonçant la distribution de The Division 2, blockbuster d’Ubisoft qui n’est pas disponible sur Steam. Mais, visiblement, tout ne s’est pas passé comme prévu. Grâce aux nombreux documents révélés par la bataille judiciaire qui oppose Epic Games à Apple, on peut découvrir un mail d’excuses signé Tim Sweeney — récupéré par Kotaku le 4 mai.

En mai 2019, le CEO de la multinationale a été contraint de contacter directement son homologue d’Ubisoft en raison d’une fraude liée à The Division 2. « Je vous écris pour m’excuser des problèmes avec l’intégration de Uplay dans l’Epic Games Store », commence Tim Sweeney. Le problème était suffisamment grave pour forcer un CEO à s’adresser directement à un autre. Est évoqué un taux de fraudes compris entre 70 et 90 % pour The Division 2, quand les autres titres distribués par le Store ne dépassaient pas les 2 % au moment des faits. Le mariage entre Epic Games et Ubisoft a donc mal démarré. 

Epic Games s’excuse auprès d’Ubisoft // Source : Procès Apple versus Epic Games (via Kotaku)

Un gros problème avec The Division 2 a poussé Tim Sweeney à s’excuser

La faille en question est révélée par Daniel Vogel, COO, dans un autre échange de mails repéré par PC Gamer : « Les fraudeurs créent un compte Uplay, utilisent des cartes de crédit volées pour acheter The Division 2 et revendent ensuite le compte. Bien que le compte Epic puisse être désactivé, le jeu reste toujours disponible sur Uplay et la revente de comptes devient viable. » L’intéressé pointait du doigt l’absence d’un moyen permettant de récupérer son argent et de fermer automatiquement les comptes Uplay — un biais qui n’a pas échappé à plusieurs personnes malavisées. À ce problème d’intégration des jeux Uplay s’ajoutait la facilité avec laquelle il était possible de créer un faux compte Epic Games Store. À l’époque, il n’y avait ni vérification de l’adresse mail ni authentification à double facteur. Une aubaine pour les fraudeurs. 

«  Pour mettre fin à cette fraude, nous avons désactivé l’achat des jeux Ubisoft. Nous faisons notre possible pour un retour du service aussi vite que possible. Cela dépendra de la mise en place d’un vrai système pour empêcher les achats frauduleux sur Uplay et de dispositifs anti-fraude pour Epic », explique Tim Sweeney à Yves Guillemot. Il conclut son message en assumant à 100 % la responsabilité. 

Face à ce problème d’ampleur, Epic Games avait annoncé la suspension des ventes de The Division 2 mais aussi de Anno 1800 dans un tweet publié le 11 mai 2019. Aujourd’hui, tout est rentré dans l’ordre et l’entreprise américaine a intégré des mesures de sécurité. En avril 2020, elle avait carrément forcé les utilisateurs à activer la double authentification pour les sensibiliser à cet outil important dans la protection de son compte.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo