Le palmarès du Festival de Cannes a été dévoilé hier soir. Mais pas celui du cinéma, l’autre, celui du jeu de société. Découvrez les gagnants et l’ensemble des nommés.

À l’évocation du Festival de Cannes, on pense immédiatement cinéma, stars, Palme d’or. Mais il en existe un autre, un peu moins mis en avant, mais tout aussi important en termes de notoriété dans son propre secteur : le Festival International des Jeux (« FIJ » de son petit nom).

Tous les ans depuis 1986 (sauf cette année, crise sanitaire oblige), le Palais des Festivals se transforme en un immense terrain de jeux, gratuit et ouvert au grand public, pour découvrir autant les nouveautés que les jeux de société classiques. C’est la manifestation ludique la plus importante en France, et l’une des plus importantes en Europe, dont l’affluence dépasse les 100 000 visiteurs.

Et quasiment depuis sa création, c’est aussi l’occasion de décerner l’As d’Or – Jeu de l’Année, la plus haute distinction française qu’un jeu, un auteur, un éditeur puisse espérer. Un jury composé de journalistes et de professionnels du milieu ludique désigne une sélection, puis le grand gagnant, le jeu édité dans l’année passée qu’il estime être le meilleur ambassadeur auprès du grand public.

Pour être tout à fait exact, le Festival décerne trois prix, dans trois catégories différentes : le prix principal, pour toute la famille, le prix enfant, pour les plus jeunes, et le prix expert, pour des jeux d’un niveau de complexité plus élevé, déconseillés aux débutants.

Découvrez avec nous les nommés et les lauréats ayant été désignés hier soir.

Jeu de l’Année

Sans trop de surprise, le grand gagnant de la catégorie phare est MicroMacro Crime City. Dans ce jeu inspiré d’Où est Charlie ?, vous devez, tous ensemble, observer l’immense carte de la ville pour y résoudre différentes enquêtes. Du méfait le plus banal au plus sordide, à vous de dénicher le moindre détail et de suivre le suspect à la trace. Un prix amplement mérité pour ce coup de cœur de la rédaction de Numerama.

MicroMacro Crime City
Source : Spielwiese

Les autres nommés, qui ne déméritent pas pour autant, étaient :

  • Carro Combo : un jeu de plis qui bouleverse le genre. S’il faut se débarrasser de ses cartes avant les autres, en posant des combinaisons d’une à trois cartes, une petite règle vient changer la donne : il est interdit de modifier l’ordre des cartes de sa main. Malin, simple, efficace.
  • Ghost Adventure  : un très joli jeu familial, rigolo, et surtout très original, dans lequel vous devrez coopérer pour faire arriver une toupie au bout de différents parcours, de plus en plus compliqués (notre test complet de Ghost Adventure ici).
  • Top Ten : sans aucun doute LE jeu d’ambiance de l’année. Un principe tout bête, mais diablement efficace. Des parties rapides et surtout très drôles. À consommer sans modération quand les conditions sanitaires permettront à nouveau de se réunir à plusieurs (notre test complet de Top Ten ici).

Jeu de l’Année Enfant

Kingdomino, lauréat du prix principal en 2017, est l’un des jeux préférés de la rédaction. Ce n’est pas pour rien qu’il figure en bonne place dans notre guide des meilleurs jeux pour débuter. L’éditeur a eu la bonne idée d’en proposer une version pour enfants : Dragomino. Accessible dès 5 ans, les règles ont évidemment été simplifiées, mais on y retrouve les sensations de son grand frère. Explorez l’île aux dragons et tentez de découvrir un maximum de bébés dragons dans les différents paysages que vous traversez.

Dragomino
Source : Blue Orange

Les autres nommés, qui ne déméritent pas pour autant, étaient :

  • Détective Charlie : interrogez les témoins, effectuez des recoupements, innocentez des suspects pour aider Charlie à trouver les coupables. Une très jolie introduction aux jeux d’enquêtes, à partir de 7 ans, dans lequel tout le monde coopère autour de la table.
  • Kraken Attack : attention, les tentacules du terrible kraken émergent des flots pour attaquer votre fier navire. Un jeu coopératif au matériel de toute beauté, et proposant plusieurs niveaux de difficulté, accessible dès 7 ans.
  • La Maison des Souris : une famille de souris s’est installée chez vous, et en profite pour vous chiper des objets pour décorer sa minimaison. Regardez au travers de leurs fenêtres et observez bien avant que la lumière ne s’éteigne, pour retrouver un maximum d’objets. Un jeu coopératif en trois dimensions à partir de 5 ans.

Jeu de l’Année Expert

The Crew reprend un principe archiconnu, celui du jeu de plis, comme la belote ou le tarot, en y ajoutant un aspect coopératif et la contrainte de ne pas pouvoir communiquer. Il résulte de ce cocktail détonnant un jeu vraiment malin, très addictif, et des missions de difficulté croissante qui vous tiendront en haleine un bon moment.

The Crew
Source : Iello

Les autres nommés, qui ne déméritent pas pour autant, étaient :

  • Le Dilemme du Roi : vous êtes au côté du roi et représentez une des douze plus grandes familles du royaume. Il faut à la fois veiller à sa stabilité, mais aussi servir les intérêts de votre propre maison. Les alliances sont fragiles et les trahisons tentantes… Un jeu narratif qui évolue au cours des parties, rendant tout retour en arrière impossible.
  • Paleo : retournez à l’Âge de pierre et coopérez tous ensemble pour faire survire votre tribu tout au long des nombreux scénarios proposés. Chasser, trouver des ressources, construire des outils, affronter des dangers de plus en plus menaçants, etc. Un très beau jeu, au matériel fourni, et aux règles en parfaite adéquation avec la thématique (lisez notre test complet de Paleo ici).
  • Tainted Grail : un jeu de survie et d’exploration, dans un univers sinistre inspiré de la mythologie celtique et des légendes arthuriennes. C’est LE gros jeu de la sélection, tant en en termes de matériel, de durée, de difficulté que de prix. Une narration prenante, un matériel de qualité, des figurines, de la baston. Un incontournable dans le genre.

Certains liens de cet article sont affiliés. On vous explique tout ici.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo