Classer les propositions de ses camarades de la pire à la meilleure. C’est le principe tout bête, mais rudement efficace, de Top Ten, notre jeu de société de la semaine.

Classer des données s’avère parfois très subjectif. C’est encore pire quand chacune d’elles est proposée par quelqu’un d’autre, au sujet d’un thème loufoque. C’est le propos de Top Ten, notre jeu de société de la semaine.

Top Ten est un jeu d’ambiance coopératif : tout le monde joue ensemble pour tenter de réaliser le meilleur score. Il y a autant de manches que de joueurs, et à chacune d’elles, un nouveau cap’ten lit un thème d’une carte piochée au hasard.

Chaque participant doit alors faire une proposition selon une carte numérotée reçue en début de manche : plus sa carte est proche de 1, plus sa réponse doit être nulle, inutile, inappropriée, et, au contraire, plus elle est proche de 10, plus elle doit être convaincante, adaptée.

Par exemple, à la question « Quel objet avoir avec soi en cas d’invasion de zombies ? Du moins utile au plus utile. », un joueur ayant reçu la carte 1 pourrait répondre « une chaussette trouée », celui avec le 10 « un vaccin », en passant par « un couteau », « une tronçonneuse », etc. pour les autres.

Top Ten
Source : Cocktail Games

Quand toutes les propositions sont faites, le cap’ten doit les classer, de la plus mauvaise à la meilleure. À chaque erreur, on retourne un jeton licorne sur sa face crotte.

Chaque joueur devient cap’ten à tour de rôle, et en fin de partie, la réussite du groupe dépend des faces des jetons : plus il reste de licornes, mieux c’est.

Pourquoi jouer à Top Ten ?

Le principe de Top Ten est bête comme chou, mais diablement efficace. À condition d’y jouer à suffisamment nombreux, c’est le carton assuré. Des parties rapides et dynamiques, des règles qui s’expliquent en quelques secondes, du fun et des marrades autour de la table : c’est LE jeu d’ambiance de cet été !

Top Ten
Source : Cocktail Games

Indiqué dès quatre joueurs, ce n’est qu’à partir de cinq ou six qu’il prend toute sa saveur. Plus les participants sont nombreux, plus le classement des propositions devient difficile… et plus on rigole. Car bien évidemment, comme souvent dans les jeux d’ambiance, le score final importe peu.

Top Ten a tout pour devenir un classique des jeux d’ambiance

Ne vous fiez pas à la phrase d’accroche de la boîte, « Toujours 10 bonnes raisons de dire des c*nneries ». Elle est bien trop réductrice et dessert le jeu. Ce dernier, même si basé sur la bonne ambiance et la rigolade autour de la table est bien plus malin que ça. On est loin des jeux scabreux, clones du très licencieux Cards Against Humanity.

Top Ten
Source : Cocktail Games

Pour un jeu d’ambiance, le matériel est qualitatif : un beau tapis en mousse (inutile, mais agréable), de beaux jetons de poker, des cartes numéro (très manipulées) plastifiées pour ne pas s’abimer.

La plupart des réponses sont des propositions orales, quelquefois des mimes. Ces dernières fonctionnent plus ou moins bien selon le groupe de joueurs. Mais avec plus de cinq cents thèmes, n’hésitez pas à passer à une autre carte si la vôtre ne vous convient pas, il y a largement de quoi faire.

Grâce à ses règles évidentes et ses parties rapides, rythmées et fun, Top Ten a tout pour devenir le succès de cet été, et un classique des jeux d’ambiance.

  • Top Ten est un jeu d’Aurélien Picolet
  • Édité par Cocktail Games
  • Pour 4 à 9 joueurs à partir de 14 ans
  • Pour des parties d’environ 20 minutes
  • Au prix de 18,00 € chez Philibert

Certains liens de cet article sont affiliés. On vous explique tout ici.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo