Que vous passiez un moment seuls, à deux ou en comité réduit pour les fêtes de fin d'année, vous trouverez à coup sûr une série à binge-watcher enroulés dans un plaid dans notre guide. Évasion, légèreté ou émotions garanties.

En ces temps de quasi-retrouvailles où les cinémas et les restaurants sont fermés, nos pas si petits écrans pourront sans doute nous aider à passer des soirées familiales conviviales. Mais il n’est pas toujours aisé de choisir des contenus qui sauront satisfaire tout le monde.

Quels sont les critères d’une série qui plaît à toute la famille ? De l’humour, des personnages auxquels chacun peut s’identifier, des genres qui font l’unanimité, tout ce qui saura nous faire oublier le contexte politico-sanitaire sera bon à prendre pour nos soirées d’hiver 2020.

On vous propose une sélection de séries de qualité pour s’évader sans bouger de chez soi.

His Dark Materials : à la croisée des mondes sur OCS

Fantasy haut de gamme pour petits et grands.

Dafne Keen interprète Lyra. // Source : HBO / BBC

Si l’on a bien un point commun avec nos parents, nos grands-parents et nos frères et sœurs, c’est que l’on a tous été enfants. Nichée au fond de nous, notre capacité à être émerveillés ne demande qu’à être stimulée : pour nous rendre ce service, His Dark Materials est LA série HBO – BBC à regarder en famille. Les fans de Harry Potter seront ravis de découvrir la destinée extraordinaire d’une petite fille dans un monde peuplé d’animaux fantastiques et d’objets magiques. Les aficionados du Seigneur des Anneaux sauront y déceler un nouveau temps fort pour l’aventure épique de fantasy (tirant sur la science-fiction dès la saison 2), avec son lot de terres à explorer et de peuples à découvrir.

Loin d’être une série réservée aux enfants, His Dark Materials vous surprendra par la qualité de ses effets numériques et de sa bande originale, mais par-dessus tout par la finesse avec laquelle elle convoque l’émotion dans les moments les plus durs. Au casting Dafne Keene, 14 ans au moment du tournage, interprète l’héroïne Lyra sous la protection (qui laisse à désirer) de son oncle, l’excellent James McAvoy, et de Ruth Wilson, révélée dans The Affair, exceptionnelle en figure maternelle ambigüe.

Les chanceux qui la découvriront pourront enchaîner deux saisons, la dernière étant encore en train d’être diffusée à raison d’un épisode hebdomadaire.

2 saisons de 8 épisodes d’environ 60 min à découvrir sur OCS (via Canal+ ou en option sur Amazon Prime Vidéo).

Le Jeu de la dame sur Netflix

La sombre existence des prodiges.

Le Jeu de la Dame // Source : Netflix

Le jeu de la dame est une très belle proposition de Netflix sur le thème de la face cachée du génie (et accessoirement, des échecs). Le regard scintillant de la comédienne Anya Taylor-Joy était déjà connu des amateurs de films de genre pour leur avoir retourné le cerveau dans deux opus de la trilogie de Night Shyamalan (Split et Glass), et plus antérieurement dans The Witch. Ce sont nos petits écrans qu’elle transcende cette fois en incarnant Elisabeth Harmon, jeune orpheline prodige du jeu d’échecs.

Le sujet peut paraître barbant, il n’en est rien : la vie de la jeune fille est palpitante et les parties — admirablement filmées — sont sous haute tension. Le spectateur suit l’évolution de l’héroïne sur 14 années de vie qui traversent les années 50 et 60, jusqu’à son accession au championnat du monde. Durant cette période, enveloppée de costumes somptueux, elle combat ses démons avec plus de difficulté que ses adversaires, exclusivement masculins, qu’elle éjecte de la compétition un par un sans (trop) transpirer.

1 saison de 7 épisodes d’environ 50 minutes à découvrir sur Netflix

Trying sur Apple TV+

Palme de la légèreté pour la série british

Trying // Source : Apple TV+

Si le couple que l’on découvre dans Trying est traversé par un problème réel – le combat pour l’adoption d’un enfant — il s’agit sans doute de la série la plus « good vibe » de notre sélection. Leurs problèmes vous feront oublier les vôtres, surtout si vous avez déjà dépassé la vingt-cinquaine et que la question d’avoir un enfant s’est déjà posée pour vous / ne se pose surtout pas / s’est déjà résolue depuis longtemps. Créer un foyer propice à l’arrivée d’un nouveau venu, gérer les remarques acerbes de notre entourage, se comparer à ses amis, s’améliorer pour devenir irréprochable, ou tout du moins feindre de l’être face à une commission intransigeante qui décidera si oui ou non l’on est apte à devenir parents…

Les londoniens Jason et Nikki sont si attachants et si drôles dans leur combat que tout votre cœur sera employé à espérer que leur projet fonctionne. Les personnages secondaires sont tout aussi délicieux et échappent aux clichés pour incarner des doubles hilarants des membres de notre propre entourage. On attend la deuxième saison de cette série comique qui mérite vraiment le détour.

1 saison de 8 épisodes d’environ 30 minutes à découvrir sur Apple TV+

I’m not okay with this sur Netflix

Une nouvelle déclinaison du supernatural-teen-movie.

I’m not okay with this // Source : Netflix

Le genre fantastique et l’humour britannique sont deux cartes qui fonctionnent à tous les coups. Brandissez-les ensemble, et votre télécommande vous guidera vers « I am not okay with this » sur Netflix. Avec une touche de surnaturel, mais bel et bien ancrée dans le monde réel d’une adolescente qui se cherche, cette courte série britannique réunit le génie des producteurs de Stranger Things et du bédéaste Charles Forsman, auteur de The end of the fucking world.

Autre argument pour nous convaincre : la jeune Sophia Lillis, qui n’est plus à présenter depuis sa prestation dans Ça et dans la terrible série Sharp Objects, est de tous les plans. On vous l’accorde, les innombrables séries sur le thème de l’adolescence peuvent nous donner l’impression de revivre notre puberté ad nauseam et d’avoir épuisé le sujet. Mais l’adolescence a mille visages, et les tribulations de la jeune Sydney, qui passe le plus clair de son temps à haïr son existence, et le temps qui lui reste à essayer d’apprivoiser un pouvoir de destruction massive – en réalité, une télékinésie mal gérée — qu’elle s’est découvert par hasard, auront également un pouvoir sur vous : celui de divertir toute votre famille, comme l’a si bien fait Stranger Things.

1 saison de 7 épisodes d’environ 25 min à découvrir sur Netflix

La Ballade de Buster Scruggs sur Netflix

Western + frères Cohen + casting trois étoiles : une valeur sûre.

La Ballade de Buster Scruggs // Source : Netflix

Les cinémas sont fermés et il faut s’armer de patience pour dénicher sur nos plateformes de streaming des contenus qui auraient connu une meilleure expérience sur grand écran. Parmi les petites perles que vous auriez pu zapper sur Netflix, ce film scindé en six tableaux des frères Cohen a remporté le prix du scénario à la Mostra de Venise en 2018. Chaque chapitre, d’une durée et d’une tonalité qui lui sont propres, est consacré à une histoire différente de l’Ouest américain.

Les personnages — incarnés par James Franco, Tim Blake Nelson et Liam Neeson – évoluent dans des décors à couper le souffle, dignes des plus grands westerns.  Le film dure deux heures et quelques : pour ne décourager personne, faites passer l’expérience comme un binge-watching de mini-série. Humour, drame, comédie musicale : chacun y trouvera son compte, même si certains chapitres vous toucheront plus que d’autres. Une grande respiration pour les esprits en manque de cinéma et de grand air.

Un film de 132 minutes scindé en 6 chapitres indépendants de durées variées,  à découvrir sur Netflix

Certains liens sont affiliés. On vous explique tout ici.

Quel est le service de SVOD fait pour vous ?

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo