Il n’y aura pas de Rewind 2020 cette année. YouTube jette l’éponge, à cause de la pandémie de coronavirus.

YouTube a pris sa décision : la plateforme de vidéos ne proposera aucun « rewind » cette année, à cause du coronavirus. Non pas que ses équipes soient tombées malades pour sortir un récapitulatif de l’année. Mais ces derniers mois ont été trop éprouvants pour faire comme si de rien n’était, alors que plus de 1,2 million de personnes sont mortes et des dizaines de millions d’autres ont été malades.

Dans un bref message publié sur Twitter le 12 novembre, le site explique simplement ne pas ressentir l’envie de tourner quoi que ce soit après une année si difficile. « L’année 2020 a été différente. Et il n’est pas juste de continuer comme si ce n’était pas le cas. Donc, nous faisons une pause dans le Rewind cette année », tranche le site, tout en donnant un rendez-vous implicite en 2021.

Un évènement annuel de plus en plus décrié

Depuis 2010 pourtant, le Rewind était devenu un rendez-vous. Chaque année, au mois de décembre, le site concoctait une compilation des moments et des vidéos qui ont, à ses yeux, marqué l’année écoulée. Par exemple, l’édition 2012 avait laissé une très large place au phénomène Gangnam Style, la chanson du chanteur sud-coréen Psy, qui avait connu un succès viral dans le monde entier.

Ces dernières années néanmoins, le Rewind a été de plus en plus décrié. À partir de 2017, le bouton de « dislike » a été de plus en plus utilisé par les internautes pour marquer leur désaccord avec la sélection de YouTube. Les Rewinds des années 2018 et 2019 ont même reçu bien plus de retours négatifs que de commentaires positifs. L’édition 2018 est même devenue la vidéo la plus « dislikée » du site.

Logo YouTube // Source : Louise Audry pour Numerama

Logo YouTube

Source : Louise Audry pour Numerama

L’abandon du Rewind 2020 pourrait apparaitre comme une chance pour YouTube. Cette pause forcée par les circonstances est une bonne occasion de réfléchir à la pertinence de ce programme. Non pas pour se demander s’il faut l’abandonner, mais pour plancher sur son évolution afin lui faire retrouver le succès populaire qu’il a manifestement perdu ces dernières années.

Le renoncement de YouTube a toutefois, là encore, divisé les internautes. En réaction à son message, certains spectateurs ont reproché à la plateforme de baisser les bras alors que l’année 2020 a aussi eu son lot de bonnes nouvelles, de vidéos plaisantes et de vidéastes remarquables. « Vous devriez faire un Rewind. Allez ! Il y a tant de choses sur lesquelles être positif », lance par exemple un internaute.

La nature ayant horreur du vide, la place laissée vacante par YouTube sur le Rewind sera peut-être repris par un ou une vidéaste de premier plan (voire une collaboration entre plusieurs vedettes du net), et proposer sa vision de 2020. Après tout, ce serait tout à fait à propos : qui de mieux qu’un ou plusieurs membres de la communauté YouTube pour célébrer un tel évènement communautaire ?

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !