Une fonction « direct » a fait son apparition sur l'interface française de Netflix. Elle offre paradoxalement... moins de choix aux abonnés. Mais à quoi sert-elle ?

Si l’on voulait être de mauvaise foi, l’angle d’attaque de cet article serait tout trouvé : Netflix vient-il vraiment d’inventer… la télévision ?

La plateforme de vidéo à la demande par abonnement (SVOD) vient de mettre en place une nouvelle fonctionnalité en test, ce 5 novembre 2020. Comme l’a décrit le compte officiel de Netflix France, il s’agit d’une fonction Direct qui « permet de regarder des programmes définis, à toute heure de la journée. » Le concept vous dit quelque chose ? C’est normal, c’est exactement le principe d’une chaîne de télévision linéaire, sur laquelle on zappe et dont on suit le défilé des contenus sans pouvoir l’influencer.

Comment tester la fonctionnalité DIRECT sur Netflix France ?

Pour tester cette option, il faut vous rendre sur votre navigateur web — la fonction n’est pas encore disponible sur les applications Netflix, et elle n’est pas encore accessible à tous et toutes — et cliquer en haut à droite sur le bouton DIRECT. S’affiche alors une page appelée « programme », qui donne l’enchaînement des épisodes à venir sur les prochaines 24 heures.

Capture d’écran de la fonction « Direct » sur Netflix France // Source : Capture Numerama

Par exemple, ce 5 novembre, Netflix France a programmé plusieurs épisodes de sa série originale française Mortel, suivi de 4 épisodes du documentaire sur le petit Gregory, avant d’enchaîner sur 4 épisodes de la série française originale Family Business. Vous l’aurez compris : Netflix privilégie ses contenus originaux dans sa programmation — on l’imagine mal sélectionner des épisodes de Friends, une série qui ne lui appartient pas.

Puis lorsque l’on clique sur « regarder le direct », on tombe effectivement sur un flux vidéo déjà en cours : il n’est pas possible de remonter en arrière ni de mettre sur pause. On peut en revanche changer la langue audio et les sous-titres en direct.

Capture d’écran de la fonction « Direct » sur Netflix France // Source : Capture Numerama

Pourquoi une fonction direct dans un service de vidéo à la demande ?

Évidemment, cette nouvelle fonction peut prêter à sourire. Netflix est une plateforme de vidéo à la demande par abonnement, ce qui signifie que l’un de ses grands avantages est de permettre à ses utilisateurs de décider de leur expérience de visionnage : ce qu’ils veulent regarder, à quel moment ils le regardent et à quel moment ils veulent l’arrêter ou le mettre en pause.

De plus, Netflix est depuis longtemps perçu comme un concurrent frontal de la télévision linéaire, dont les audiences s’érodent machinalement chez le jeune public.

Le principe de la diffusion en direct a donc un goût de paradoxe : cette fonction donne mécaniquement moins de contrôle à ses usagers. Pourquoi la tester ? « En France, la consommation de TV traditionnelle est très populaire. Les spectateurs aiment l’idée de programmation qui évite de devoir choisir ce qu’ils vont regarder  », a justifié Netflix auprès de nos confrères de Frandroid.

En somme, trop de choix pourrait avoir un effet néfaste sur l’expérience utilisateur globale. Le postulat n’est pas si tiré par les cheveux : qui ne s’est pas déjà plaint d’ouvrir Netflix et de passer plus de temps à trouver un contenu à regarder, que de le regarder en entier ?

Un échec de l’algorithme de recommandation ?

Si la multinationale de Reed Hastings met en avant ses capacités d’adaptation aux envies de son public et son affection pour les tests en tout genre, on peut toutefois relever que le constat implique une limite dans le fonctionnement même de Netflix, qui vante pourtant régulièrement la force de sa page d’accueil personnalisée et la qualité de ses algorithmes de recommandation, censés aider les abonnés à ne pas perdre de temps en anticipant leurs besoins et les affichant en homepage de l’interface.

L’accès aux contenus de Netflix est en fait plein de contradictions : la plateforme compte des milliers de contenus dans son catalogue (en excellent supermarché de la SVOD, leader incontestable du secteur), et assure que chaque page d’accueil est personnalisée en fonction des abonnés. Mais en même temps, elle met systématiquement en avant ses propres productions originales, en plus d’un récent bandeau du TOP 10 des contenus actuels, qui est le même pour tout le monde, et de suggestions de contenus « à revoir », qui n’incitent pas à l’exploration. Netflix a d’ailleurs conscience des limites de son système de recommandation : en 2018, la firme conseillait de vous créer plusieurs profils en fonction de vos humeurs, car l’algorithme ne sait pas bien gérer les goût éclectiques.

Évidemment, la fonction Direct n’empêche absolument pas les utilisateurs de regarder des contenus à la demande comme d’habitude, et Netflix la met en avant comme un « bonus » qui permet aux abonnés de découvrir des choses auxquelles ils n’auraient pas pensé. Reste à voir si le public Français est tellement débordé par l’abondance de choix qu’il sera tenté de zapper sur la « chaîne Netflix ».

Quel est le service de SVOD fait pour vous ?

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo