La plateforme de SVOD encourage ses utilisateurs à se créer plusieurs profils afin de renforcer encore plus la personnalisation de ses recommandations. Faut-il en déduire que l'algorithme du géant américain n'atteint pas encore le degré de prédiction espéré ?

Netflix a annoncé la mise en place de nouvelles photos de profil pour ses abonnés, dans une courte vidéo postée le 25 juillet 2018 sur sa chaîne YouTube officielle. « Continuez de vous approprier Netflix ! » prévient la légende. « Voici l’évolution des Profils, lancés en 2013, et comment nous continuons à rendre cette expérience encore plus personnalisable pour vous.  »

Au-delà de l’aspect ludique de ces nouvelles vignettes — Netflix donne pour l’instant le choix entre environ 200 nouvelles photos de profil, tirées d’une vingtaine de ses séries —, la plateforme de SVOD met l’accent sur une autre facette importante des profils, qui était jusqu’ici très peu mise en avant : la possibilité de créer différents profils pour une seule personne.

Netflix

Encore mieux cibler les goûts des abonnés

Chaque compte Netflix payant a la possibilité de créer jusqu’à 5 profils différents sur le même compte, qu’il dispose d’un abonnement  à un écran (7,99€/mois), deux écrans (10,99€/mois) ou quatre écrans (13,99€/mois). Mais cela ne signifie pas qu’une personne n’a le droit d’avoir qu’un seul profil ! « Vous pouvez créer différents profils en fonction de vos humeurs ! » suggère le géant américain dans sa vidéo.

L’objectif premier de l’algorithme de recommandations de Netflix est de proposer systématiquement en page d’accueil les contenus censés le plus correspondre aux goûts de chaque utilisateur. Mais ce n’est pas une science exacte : la plateforme de SVOD explique d’ailleurs avoir créé plus de 2 000 « catégories de goûts » dans lesquels elle classe ses abonnés en fonction du chemin qu’un abonné parcourt lorsqu’il vogue de programme en programme.

Des recommandations limitées

Mais lorsque l’on a des goûts éclectiques, les recommandations de Netflix peuvent sembler cloisonnées, voire restreintes. Si vous êtes fans de stand-up, mais aussi de séries comiques, tout en adorant les documentaires culinaires, vous pourriez vous sentir limités par les propositions de Netflix — par exemple, lorsque l’algorithme propose systématiquement en Une des bandes-annonces des spectacles comiques qui viennent d’être ajoutés à la plateforme, et aucun autre type de contenus..

Netflix suggère ainsi à ses abonnés de créer un profil en fonction de leurs goûts, comme « comédies », « thriller » ou « docus ». Ainsi, si vous ne regardez que des documentaires à partir de votre profil « docus », la plateforme vous proposera de plus en plus de contenus similaires…  et vous risquerez moins de passer à côté des nouvelles sorties docus. À l’inverse, n’espérez pas trouver d’autres recommandations à la Une sur ce profil que des documentaires.

Ce fonctionnement — qui ressemble au système des plateformes de musique en streaming où l’utilisateur peut créer des playlists en fonction des styles de musique — a un immense avantage pour Netflix : faciliter les prédictions de son algorithme tout en n’ayant pas à le modifier. Ce sont aux utilisateurs de réfléchir à ce qu’ils ont envie de regarder (par thématique, humeur ou ambiance), et Netflix aiguillera ensuite la recherche, une fois le pré-tri effectué. Aveu de faiblesse des limites de son algorithme ou nouveaux positionnements ?

À noter que pour un compte familial partagé à 4 personnes, tous les utilisateurs ne pourront pas avoir plusieurs profils…

Partager sur les réseaux sociaux