L'univers horrifique de Resident Evil sera adapté par Netflix : huit épisodes sont annoncés dans cette future série, qui sera tournée en prise de vues réelles.

Les rumeurs qui circulaient au début de l’année dernière étaient fondées : Netflix travaille bien sur une série télévisée en prise de vues réelles basée sur la franchise vidéoludique Resident Evil.

La confirmation est venue ce jeudi 27 août du compte officiel NXOnNetflix. Dans un autre message publié sur Twitter, il en a profité pour donner quelques précisions sur ce projet mené en partenariat avec Constantin Film — le studio qui a porté à six reprises sur grand écran, avec Milla Jovovich dans le premier rôle — l’univers effrayant inventé par Capcom dans les années 90.

Huit épisodes annoncés

La série comptera huit épisodes d’une heure, dont le premier d’entre eux est nommé Bienvenue à Raccoon City, un nom qui parlera forcément à celles et ceux qui ont joué aux jeux vidéo ou vu les films, car c’est celui de la ville fictive dans laquelle l’action prend place, quand les évènements survenant au manoir Spencer deviennent hors de contrôle.

Les deux premiers épisodes seront tournés par Bronwen Hughes, qui a déjà officié sur la série The Walking Dead — une autre série qui met aussi en scène des zombies à l’écran —  mais aussi sur des projets comme Better Call Saul, Breaking Bad ou 13 Reasons Why. Andrew Dabb officiera quant à lui comme showrunner. L’intéressé est connu pour son travail sur la série Supernatural.

Milla Jovovich dans Resident Evil Retribution. // Source : Sony Pictures

Le casting qui incarnera les différents protagonistes de l’histoire n’a pas été annoncé. Compte tenu des délais nécessaires au tournage, dont la date n’a pas été donnée, et des contraintes actuelles liées à la crise sanitaire, la sortie de Resident Evil sur Netflix ne devrait pas avoir lieu avant la fin 2021 — au mieux. Il n’a pas été précisé non plus si l’univers TV de Resident Evil aura des liens avec les films.

Dans les longs-métrages, qui ont été réalisés en majorité par Paul W.S. Anderson, le récit met en scène Alice, une héroïne qui n’existe pas dans les jeux vidéo de la franchise, mais dont les péripéties l’amènent à croiser des personnages que les joueurs et les joueuses incarnent. La série devrait elle aussi multiplier les références et les clins d’œil à l’univers vidéoludique.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo