En France, Disney+ va sortir deux de ses séries originales, The Mandalorian et Star Wars: The Clone Wars au compte-goutte. Voici quand et à quel rythme les épisodes seront disponibles.

Disney+ a détaillé, dans un communiqué du 19 mars 2020, de quelle manière et à quel rythme serait diffusés les épisodes de deux de ses séries originales, The Mandalorian et Star Wars : The Clone Wars.

Parmi les 26 créations originales qu’il y aura au lancement sur Disney+ France, ceux deux-là ne seront pas mises en ligne en intégralité immédiatement, mais de manière espacée sur plusieurs semaines. Il s’agit de la même stratégie que Disney a mise en place aux États-Unis, Canada, Nouvelle-Zélande et Pays-Bas, lorsque la plateforme de vidéo à la demande (SVOD) a été lancée le 12 novembre dernier.

Voici comment et quand seront diffusées les deux séries tirées de l’univers Star Wars sur Disney+ en France :

  • The Mandalorian  : les deux premiers épisodes seront disponibles le 24 mars, puis le troisième arrivera le 27 mars. La suite sortira ensuite tous les vendredis à raison d’un épisode par semaine.
  • Star Wars : The Clone Wars  : les deux premiers épisodes seront disponibles le 24 mars,  puis il y aura deux épisodes chaque vendredi à partir du 27 mars, et ce jusqu’au 17 avril 2020. À compter de cette date, la diffusion passera à un épisode par semaine.

L’idée derrière cet étrange rythme concernant la série animée est en fait de pouvoir « rattraper » le retard des pays européens par rapport aux États-Unis, où la série a déjà commencé à être diffusée depuis la mi-février. À partir du 17 avril, la diffusion sera donc simultanée à travers tous les pays où Disney+ est disponible, « pour que les fans puissent partager la même expérience partout dans monde », explique la plateforme dans son communiqué. The Clone Wars devrait être diffusée de cette manière jusqu’en mai 2020.

Star Wars : The Clone Wars // Source : Disney

Une stratégie assez spéciale

La tactique de diffusion hebdomadaire vise à retenir le plus longtemps possible les abonnés et éviter qu’ils ne résilient leur abonnement une fois qu’ils ont regardé les contenus qui les intéressent. Mais comme nous le soulignions récemment, calquer cette stratégie sur la France (et les autres pays européens concernés) peut être considérée comme poussive, pour deux raisons :

  • D’une, il est possible que de nombreux fans de Star Wars qui comptaient voir The Mandalorian se soient déjà procuré les épisodes de manière illégale, vu que la saison 1 entière est déjà disponible dans d’autres pays ;
  • De deux, cette décision crée de facto une inégalité de traitement entre tous les abonnés de Disney+ à travers le monde, pendant quelques semaines au moins. Alors que tout le monde paie le même prix (6,99 euros par mois) certains n’auront donc pas accès au même catalogue que d’autres.

La tactique a fonctionné aux États-Unis, où Disney+ a engrangé plus de 28 millions d’abonnés en 3 mois. Reste à voir si elle fonctionnera ailleurs.

Partager sur les réseaux sociaux