Un passionné de défis a terminé The Legend of Zelda: Breath of the Wild sans jamais utiliser la moindre arme, sauf son bouclier pour se protéger et repousser les attaques. Impressionnant.

Peut-on terminer The Legend of Zelda : Breath of the Wild uniquement avec un bouclier ? La réponse est oui. C’est l’impressionnant défi tenté et achevé par un passionné prénommé PointCrow. Le 21 septembre 2019, il a posté un résumé vidéo de son exploit hors du commun. Il lui a fallu plus de 27 heures pour voir le bout, dont 3 heures rien que pour le boss final.

Le combat contre Ganon est particulièrement impressionnant. PointCrow a majoritairement utilisé des parades parfaites pour terrasser ses différentes formes, ce qui suppose une gestion très fine du timing ainsi qu’une concentration maximale pendant une longue durée. Son compteur de parades indique le chiffre 180 une fois Ganon battu. Et la joie communicative de PointCrow prouve combien il est soulagé d’en avoir terminé.

Il termine The Legend of Zelda : Breath of the Wild uniquement avec un bouclier

PointCrow a eu besoin d’énormément de mois pour se préparer à ce challenge saugrenu. Dans la description de sa vidéo postée sur YouTube, il explique qu’il a été motivé par des retours sur une précédente performance consistant à terminer The Legend of Zelda : Breath of the Wild sans arme — avec un bouclier et des bombes. Pour certains, il est clair que les bombes constituent une arme comme les autres, d’où cette envie de PointCrow de repartir à l’aventure en abandonnant cet objet fort utile pour faire de lourds dégâts.

Défi bouclier dans The Legend of the Zelda : Breath of the Wild // Source : PointCrow

Si on imagine que la partie fut loin d’être aisée, l’intéressé s’est visiblement beaucoup amusé. « J’ai aussi fait cela car c’est très fun de jouer au jeu comme ça, personne n’a jamais tenté ça, et pourquoi pas ? », appuie-t-il. Vu comment il semble connaître The Legend of Zelda : Breath of the Wild sur le bout des doigts, on peut penser que d’autres défis du genre naîtront dans son esprit. 

Crédit photo de la une : PointCrow

Partager sur les réseaux sociaux