Numerama se rend à Los Angeles pour couvrir l'E3 2019. Que peut-on espérer du plus grand salon du jeu vidéo ?

Comme chaque année, les joueurs du monde entier vont avoir les yeux rivés sur l’E3, l’événement le plus important pour la planète vidéoludique. Pour cette édition qui se déroule une fois encore à Los Angeles, Numerama sera présent sur place pour ramener un maximum d’impressions sur les jeux vidéo à venir — entre autres informations croustillantes.

À la veille de la première conférence, signée Microsoft, il est temps de faire le point sur ce que l’on peut attendre de cet E3 2019, vraisemblablement le dernier pour la génération actuelle de consoles (PlayStation 4 et Xbox One). On rappelle un fait notable pour le salon : Sony, pourtant leader du marché, ne sera pas de la partie. Google a déjà dégainé son Stadia.

Xbox One // Source : Microsoft

Microsoft ou la pression du monopole

Sony absent, Google hors-salon, Microsoft sera en position monopolistique à l’E3. Ce statut enviable condamne la firme de Redmond à l’excellence. Non seulement il faudra proposer un concurrent de taille au Stadia de Google mais, en prime, il sera nécessaire de rassurer les joueurs sur la capacité à proposer des exclusivités de qualité. L’an dernier, Microsoft a préparé le terrain en officialisant plusieurs rachats de studios. En 2019, ces opérations financières devront être suivies par du concret — soit des jeux.

Le 30 mai 2019, depuis son compte Twitter, Phil Spencer, patron de la branche Xbox, a annoncé la couleur : « Nous venons juste de terminer notre répétition pour l’E3 à Redmond. Je la sens bien cette présentation. Il y a beaucoup à montrer. Nous avons 14 jeux des Xbox Game Studios à présenter cette année, notre record en matière d’exclusivité. » Le même Phil Spencer avait promis «  un grand E3 » au moment d’applaudir l’officialisation de Google Stadia. 

« Un grand E3 » pour Microsoft

Avec un menu aussi copieux (on n’a même pas parlé de la prochaine génération de consoles), Microsoft a suffisamment de billes pour faire rêver. En 2018, sa conférence avait déjà été très réussie. Mais il devra faire encore mieux pour confirmer qu’il a les épaules pour assurer un show sans rival à qui parler en frontal. Parce qu’elle a récemment franchi le cap des 15 ans d’existence, la marque Xbox ne peut pas se permettre de décevoir malgré la pression du soliste engagé sur plusieurs fronts en même temps (il faut se battre contre Sony et Google, deux acteurs à la stratégie très différente).

La transition vers la nouvelle génération

Côté jeux vidéo, cet E3 2019 sera étrange dans le sens où il amorcera, peut-on l’envisager, la transition vers la future génération. Sony a déjà esquissé les contours de celle qui succèdera à la PlayStation 4, Microsoft pourrait présenter deux consoles et Google a montré des infrastructures capables d’atteindre une puissance phénoménale côté cloud gaming. En bref, la Xbox One et la PlayStation 4 ont leur carrière derrière elles et on imagine que certains éditeurs montreront des jeux prévus pour la prochaine génération (ou qui sortiront sur les deux dans un premier temps).

On pense par exemple à Cyberpunk 2077 et Marvel’s Avengers, deux titres qui ont été confirmés comme présents dans les travées du Convention Center de Los Angeles. Leur point commun ? Outre la hype qui les entoure et ce statut qui les inclut d’office dans la liste de ceux qui concourront pour le titre de meilleur jeu du salon, on ne connait pas les plateformes sur lesquelles ils seront disponibles. Ils devraient en mettre plein la vue et pourraient s’affirmer comme les premiers visages des PlayStation et Xbox à venir.

Marvel’s Avengers // Source : Square Enix

On pourra par ailleurs compter sur des éditeurs comme Square Enix, Bethesda ou encore Ubisoft — les trois qui font une conférence — pour assurer une belle retraite aux consoles actuelles (en plus de se projeter sur la suite). Bonne nouvelle : à l’heure où nous écrivons ces lignes, les fuites sur les nouveautés ont été plutôt bien éteintes.

On n’oubliera pas de souligner que l’absence de Sony signifie plus de place pour les autres dans l’espace médiatique. Un excellent point pour tout le monde.

Les cinq jeux que nous allons surveiller avec attention :

  • Cyberpunk 2077  ;
  • Marvel’s Avengers  ;
  • Final Fantasy VII Remake  ;
  • Great Rune ;
  • Le jeu Nintendo du salon (titre inconnu).

Et Nintendo dans tout cela ?

Nous avons volontairement omis de mentionner Nintendo jusqu’à maintenant car nous mettons la firme nippone à part. On sait déjà qu’il n’y aura pas de nouvelle Switch. Malgré des indiscrétions insistantes, émanant de sources fiables, Nintendo a confirmé qu’il n’y aura pas de console présentée pendant l’E3. Ce qui veut dire que le software sera au cœur des débats.

Comme il l’avait fait pour The Legend of Zelda : Breath of the Wild avant le lancement de la Switch, Nintendo pourrait très bien mettre l’accent sur une grosse exclusivité. Il reste à définir laquelle tant il y a le choix entre le futur Metroid Prime, Luigi’s Mansion 3, le prochain Zelda, les nouveaux Pokémon… Nous ne sommes pas non plus à l’abri d’une annonce autour du Nintendo Labo, auquel la firme nippone croit énormément (preuve en est récemment avec le kit centré sur la réalité virtuelle).

Absence de Sony, Google qui boude l’événement, Microsoft seul au monde, transition à assurer… L’E3 2019 sera peut-être une drôle d’édition. Ou une édition qui laissera une empreinte indélébile dans l’esprit des joueurs. L’avenir de l’illustre salon en dépend à une époque où les acteurs quittent l’un après l’autre le navire qui coule à mesure que les fuites précipitent son naufrage.

Half-Life 3

Non, on plaisante.

Partager sur les réseaux sociaux