La PlayStation 5 ne sortira pas avant la future année fiscale, qui démarre le 1er avril 2020, soit dans un an.

Sony a récemment dessiné les contours de la PlayStation 5, qui succédera à sa console en passe de franchir le cap des 100 millions d’exemplaires vendus (une barre plus que symbolique). Mais il faudra faire montre d’un peu de patience avant de pouvoir l’acquérir. Dans un tweet publié le 26 avril 2019, Takashi Mochizuki, journaliste pour le Wall Street Journal, a indiqué qu’elle ne sera pas disponible ces douze prochains mois. 

Cela veut dire que la PlayStation 4 passera encore au moins un Noël tranquille. Cela veut dire aussi que Sony réserve sa PlayStation 5 pour la future année fiscale, estimant que sa console actuelle a suffisamment d’arguments pour remplir le compte en banque d’ici au 31 mars 2020.

250 millions d’euros d’investissements

Sony a par ailleurs confirmé que la PlayStation 5 représente un investissement de 250 millions d’euros. Il s’agit d’une somme importante, qui prouve que le géant japonais déploie des moyens considérables pour rester leader du marché.

On n’oubliera pas de rappeler que la PlayStation 5 s’appuie sur une approche très traditionnelle (lecteur de disque et rétrocompatibilité), là où Microsoft devrait plutôt imiter Google en misant sur le streaming. Sony aura quand même le PlayStation Now pour rivaliser sur le segment. Le service, basé sur un catalogue de jeux, a observé une croissance de 40 % et compte aujourd’hui plus de 700 000 abonnés.

Pendant l’exercice fiscal 2018-2019, Sony a vendu 17,8 millions de PlayStation 4. Il compte en écouler 16 millions de plus avant avril 2020. En tout logique, la PlayStation 5 devrait être lancée pour les fêtes de fin d’année, entre septembre et novembre.

PlayStation 4 // Source : Sony

Partager sur les réseaux sociaux