Sony clôture l'exercice fiscale 2018/2019 avec un parc installé de PS4 établi à 96,8 millions d'unités. Le cap inouï des 100 millions est pour bientôt.

Sony n’a pas encore franchi la barre des 100 millions de PlayStation 4 vendues dans le monde — mais c’est pour bientôt. Dans son dernier bilan financier publié le 26 avril 2019, le géant japonais a annoncé avoir vendu 17,8 millions de sa console phare durant l’exercice fiscale 2018/2019 (c’est plus que la Switch pourtant moins âgée). Si le volume est moindre par rapport à l’année dernière (c’est normal), il permet à la PS4 d’être à la tête d’un parc installé de 96,8 millions d’unités.

Cela veut dire que, sauf cataclysme historique, la PlayStation 4 franchira la barre des 100 millions incessamment. Ce que la PlayStation 3 n’était pas parvenue à faire. Dans ses prévisions, Sony compte vendre 16 millions de PS4 supplémentaires d’ici au 31 mars 2020.

PlayStation 4 50 millions // Source : Ulrich Rozier pour Numerama

Ce que fait Sony est historique

Peu de consoles de salon peuvent se targuer d’avoir franchi ce palier si symbolique des 100 millions. Dans l’histoire, elles ne sont pour le moment que trois : la PlayStation, la PlayStation 2 (plus de 150 millions !) et la Wii. De fait, la PlayStation 4 deviendra prochainement la quatrième console de salon à réaliser cette performance commerciale.

On notera surtout la manière avec laquelle Sony domine son sujet depuis le milieu des années 90 et le lancement de sa toute première PlayStation. L’an dernier, la multinationale s’était d’ailleurs permise de matérialiser sa réussite — 500 millions de consoles vendues, tous modèles confondus — avec une console collector magnifique.

La pression sera bientôt sur les épaules de la PlayStation 5. Son approche traditionnelle est un contre-pied du marché qui tend vers le streaming. Et ce choix pourrait constituer son principal argument pour rassurer les joueurs.

Partager sur les réseaux sociaux