Les premiers chiffres de Rebel Moon – Partie 1 : Enfant du feu, diffusé depuis le 22 décembre sur Netflix, ne sont pas aussi reluisants que ce que l’on pourrait penser. Certes, il est numéro 1 en France dans la catégorie Films, mais ce classement ne dit pas tout.

Depuis quelques années, Netflix tient à sa tradition de Noël. Le mois de décembre est l’occasion pour la plateforme de SVOD de diffuser un gros contenu exclusif. Après Don’t Look Up : Déni cosmique en 2021 et Glass Onion : Une histoire à couteaux tirés en 2022, c’est Rebel Moon – Partie 1 : Enfant du feu qui est proposé aux abonnés depuis le 22 décembre 2023. On parle ici d’un potentiel « nouveau Star Wars », une saga inédite imaginée par Zack Snyder (300, Man of Steel ou encore Justice League), bénéficiant d’un budget colossal (166 millions de dollars, selon le Dailymail). Hélas, les premiers chiffres ne semblent pas très réjouissants.

Comme l’indique la newsletter Netflix & Chiffres, publiée le 27 décembre, Rebel Moon – Partie 1 : Enfant du feu n’a atteint que 23,9 millions de vues à l’issue de la semaine terminée le 24 décembre (la mesure utilisée donne un équivalent en visionnages complets, pour une meilleure comparaison). Ce n’est que le dixième lancement d’un film Netflix en 2023 et, depuis 2021, 23 longs métrages sortis un vendredi ont fait mieux que lui. Au regard de l’immense promotion dont a bénéficié le blockbuster et la période des fêtes, propice au visionnage, dont la suite ne paraîtra qu’en avril, les performances sont décevantes.

Atticus Noble, sous les traits d'Ed Skrein. Bras-droit du tyran Basilarius. // Source : Netflix
Atticus Noble, sous les traits d’Ed Skrein. Bras-droit du tyran Basilarius. // Source : Netflix

Rebel Moon connaît un lancement timide pour Netflix

Rebel Moon – Partie 1 : Enfant du feu souffre de la comparaison avec les susmentionnés Don’t Look Up : Déni cosmique et Glass Onion : Une histoire à couteaux tirés, qui sont des gros succès pour Netflix. Le premier en était à 128 millions de vues après deux semaines, le deuxième à 103,7 millions. On imagine difficilement Rebel Moon – Partie 1 : Enfant du feu connaître un second souffle tel qu’il multiplierait son audience par quatre ou cinq.

Sur le site Rotten Tomatoes, il affiche le deuxième pire score dans la filmographie de Zack Snyder (25 %), ce qui ne motive pas à se ruer sur Netflix…

Rebel Moon sur Rotten Tomatoes // Source : Capture d'écran
Sur Rotten Tomatoes, Rebel Moon est le deuxième film le moins bien noté de la carrière de Zack Snyder, devant Sucker Punch // Source : Capture d’écran

À la décharge de Rebel Moon – Partie 1 : Enfant du feu, il ne peut pas compter sur une tête d’affiche pour attirer les gens. Don’t Look Up : Déni cosmique s’appuie sur un casting cinq étoiles, avec Leonardo DiCaprio en chef de file. Même son de cloche pour Glass Onion : Une histoire à couteaux tirés, qui réunit des noms comme Daniel Craig et Edward Norton. Il y a aussi la question du genre. Rebel Moon est un space opera dont le potentiel d’attraction est plus limité qu’une satire à la portée universelle (Don’t Look Up) ou une comédie (Glass Onion).

Les notes des gros films Netflix de décembre :

MetacriticRotten Tomatoes
Don’t Look Up : Déni cosmique4955 %
Glass Onion : Une histoire à couteaux tirés8192 %
Rebel Moon – Partie 13225 %

Enfin, on ne peut pas négliger le choix du découpage en deux parties : peut-être que certaines personnes attendent que les deux films soient disponibles pour tout regarder d’une traite. C’est une hypothèse partagée par Netflix & Chiffres, qui prend l’exemple du dernier Mission: Impossible. Le film d’espionnage avec Tom Cruise n’a rapporté que 567 millions de dollars, une nette chute par rapport à son prédécesseur (près de 800 millions).

Rebel Moon est quand même numéro 1 en France (ce qui ne dit rien sur ses chiffres réels) // Source : Netflix
Rebel Moon est quand même numéro 1 en France (ce qui ne dit rien sur ses chiffres réels) // Source : Netflix

Netflix s’attendait certainement à plus de clémence de la part de la presse, qui n’a pas épargné Rebel Moon – Partie 1 : Enfant du feu. Décrite comme un gâchis dans nos colonnes, l’épopée SF de Zack Snyder mise un peu trop sur sa réalisation, il est vrai, valorisante, au détriment du fond. Pour beaucoup de spécialistes, il n’est qu’un mélange sans saveur de diverses références, doublé d’un récit trop « viril » malgré la présence d’une héroïne charismatique. L’accueil plus que tiède ne donne pas vraiment envie de cliquer sur le bouton lecture, en dépit des jolies images qui tournent en boucle.

Peut-être que Rebel Moon connaîtra un rebond en avril, à condition que la partie 2 relève le niveau sur le plan narratif et que cette évolution soit confirmée par les premiers retours. C’est le principal souci des films découpés en deux : la partie 1 est trop dépendante de la suite pour avoir un jugement définitif. Une chose reste néanmoins sûre : Rebel Moon n’est pas le raz de marée qu’espérait Netflix.

Source : Montage Numerama

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !