Entre le roman, l’essai et la BD, la rédaction a encore beaucoup lu cette année. Dans ce guide à part entière, les journalistes de Numerama vous proposent leurs coups de cœur personnels de 2023.

En quête de nouvelles lectures ? Il y a bien sûr notre guide de Noël de la science-fiction, ou encore celui sur la fantasy. Pour encore plus de choix, vous trouverez également nos 50 livres de SF du 21e siècle à lire une fois dans sa vie. Mais dans cette sélection de fin d’année, toute la rédaction participe, avec les ouvrages préférés des journalistes de Numerama en 2023.

La Mer de la Tranquillité (roman), pour Marcus

Source : Rivages
Source : Rivages

Emily St John Mandel avait mis la barre haute avec Station Eleven, son grand chef-d’œuvre — où ce terme parfois galvaudé s’applique pleinement et sûrement. La romancière frappe donc fort avec La Mer de la Tranquillité, son nouveau roman qui parvient une nouvelle fois à marquer profondément nos âmes. Avec un ouvrage qui bouleverse et qui réconforte.

La romancière déploie toute la puissance du possible dans un récit situé à quatre époques différentes, mais où chaque personnage expérimente le même événement étrange. Que ce soit au XXe siècle ou dans un futur lointain, l’empathie est-elle la force qui nous relie ? Les possibles aussi sont une puissance, concrète, quasi matérielle, chez Emily St John Mandel.

Elles, la trilogie (BD), pour Marcus

L’année 2023 est celle du dernier tome — Plurielle(s) — de la trilogie Elles. Rarement une série de BD aura été aussi parfaite et merveilleuse de A à Z. Les dessins modernes et rafraîchissants d’Aveline Stokart y sont pour beaucoup : le talent de la dessinatrice est renversant. Mais s’ajoute en plus une belle coming-of-age story, signée du tout aussi talentueux Kid Toussaint. Elles parlera aux ados ou à l’ado qui sommeille encore en vous, tant la bande dessinée retranscrit bien la complexité d’appréhender son esprit et son corps durant ces années-là.

Elles, la BD // Source : Le Lombart
Elles, la BD // Source : Le Lombart

Alors, tout tombe : Seconde partie, Blacksad tome 7 (BD), pour Julien

Il a fallu attendre deux ans pour connaître enfin l’épilogue de la dernière aventure urbaine de John Blacksad, avec la sortie du deuxième tome d’Alors, tout tombe. La BD, toujours signée du binôme Juan Díaz Canales (scénario) et Juanjo Guarnido (dessin et couleurs), conclut l’intrigue bâtie autour des manigances de Solomon, un promoteur immobilier à l’ambition implacable.

Si vous aimez l’ambiance polar, les films noirs, les détectives, les coups torcus et les règlements de compte dans les ruelles sordides, c’est Blacksad qu’il vous faut. Le trait conserve la grande maîtrise qu’on lui connaît, avec quelques cases marquantes. Le jaillissement final de Blacksad, dans les toutes dernières pages, dans lequel il devient ombre féline est une géniale fulgurance.

Blacksad tome 7 // Source : Dargaud
Blacksad tome 7 // Source : Dargaud

Un monde plus sale que moi (roman), pour Nino

« Et puis est venue une nuit que j’ai aimée. Une nuit à cause de laquelle je ne serai jamais une bonne victime. » Dans Un monde plus sale que moi de Capucine Delattre, nous suivons l’histoire d’Elsa, une jeune femme de 17 ans. Mais ce n’est pas seulement l’histoire d’Elsa. C’est l’histoire de toutes les jeunes filles qui, comme moi, sont nées en 2000, qui ont vécu la popularisation du hashtag #MeToo en 2017, juste avant de devenir des adultes, et qui se pensaient en sécurité dans un monde qui leur semblait plus avancé sur le sujet du féministe que celui de leur mère.

Source : La Ville brûle
Source : La Ville brûle

L’autrice explore des sujets comme les violences dans le couple, la culpabilité, la découverte de son corps et de sa sexualité, la sortie du déni après une relation toxique, les « bonnes » et les « mauvaises » victimes… C’est un roman qui fait mal en surface, mais du bien au fond, car on a enfin une représentation correcte de ce que c’est d’être une fille de 17 ans en 2017, d’être confrontée à un monde dans lequel on voudrait être en sécurité, ou bien dont certains voudraient nous faire croire qu’on a rien à craindre, mais qui est pourtant si dangereux, tout le temps, partout, même là où l’on ne s’y attend pas.

On ne parle jamais assez du consentement. En 2023, il y a encore et toujours des hommes qui violent, des femmes qui osent prendre la parole pour dénoncer leur agresseur mais qui sont réduites au silence, ou qui n’osent pas prendre la parole par peur d’être traitée de « folle » ou qu’on ne les croit pas. L’originalité est aussi celle d’une fiction : elle dépeint une dure réalité avec autant de pertinence, de précision qu’un essai mais de manière plus abordable pour quiconque aurait peur d’affronter un ouvrage plus théorique ou universitaire. C’est un roman franc, un roman qui témoigne, un roman important voire nécessaire, un roman qui vous frappe avec des vérités qui font mal, mais qui sont bien là, et qu’il faut faire évoluer.

Les Maîtres enlumineurs (roman), pour Aurore

Source : Albin Michel Imaginaire
Source : Albin Michel Imaginaire

Pour qui lit beaucoup de fantasy, à force, certains livres semblent se répéter et être les mêmes. Les Maîtres Enlumineurs, de Robert Jackson Bennet, grâce à un système de magie hyper original, appelé les Enluminures, est une « œuvre majeure de fantasy » comme disait déjà Numerama il y a quelques mois. C’est surtout une formidable expérience de lecture : on ne s’ennuie jamais avec Les Maitres Enlumineurs, et on est même souvent soufflé par l’originalité et la force d’écriture de Robert Jackson Bennet.  

Sancia est la meilleure voleuse de tout Tevane, grâce à un talent bien particulier : elle peut entendre les objets, ce qui lui permet de défaire coffres-forts et cadenas. Mais lorsqu’une nouvelle mission, particulièrement dangereuse, lui demande de voler un mystérieux objet qui attire la convoitise de toutes les maisons les plus puissantes de la ville, le destin de Sancia bascule. Un livre unique, à offrir à tous les fans de fantasy. 

Le Trône de Jasmin (roman), pour Aurore

Le Trône de Jasmin, de Tasha Suri // Source : Éditions Hachette
Le Trône de Jasmin, de Tasha Suri // Source : Éditions Hachette

Techniquement, je n’ai pas lu ce livre en 2023, mais en 2022, lorsqu’il est sorti dans sa version originale. Cependant, étant donné qu’il vient de paraître en France, je considère qu’il a complètement sa place dans cette liste, notamment car il s’agit de l’un des meilleurs livres que j’ai jamais lus (et de livre préféré). Magnifiquement bien écrit, épique, original, et absolument addictif, Le Trône de Jasmin est un triomphe, et le nouvel étendard avec Les Maîtres Enlumineurs de ce que doit être, selon moi, la fantasy de demain.  

Après avoir tenté de renverser son frère, le tyran Chandra, la princesse Malini se fait enfermer, à l’autre bout du pays, dans un palais en ruine qu’on dit maudit. Alors qu’elle meurt peu à peu, elle fait la rencontre de Priya, une des servantes du palais. Sauf que Priya n’est pas exactement ce qu’elle prétend être, car elle cache son passé et un dangereux pouvoir.  Les deux femmes vont devoir s’allier pour s’évader — et changer à jamais le monde. 

Elon Musk (essai), pour Nicolas

En 2023, douze ans après la sortie de sa biographie de Steve Jobs, l’auteur Walter Isaacson s’est intéressé à Elon Musk. Si la biographie du patron de Tesla et de SpaceX est parfois longue et ennuyante, elle aide à mieux saisir le personnage, à comprendre ses travers et sa personnalité controversée. On y découvre qu’Elon Musk a eu une enfance toxique et violente, qui lui a appris à n’avoir peur de rien. Lui-même est conscient de ce qui ne va pas, mais Elon Musk semble s’auto-déterminer à reproduire les erreurs familiales. Elon Musk par Walter Isaacson n’est pas le livre de l’année, mais c’est un livre à lire pour les passionnés de nouvelles technologies.

Le livre de Walter Isaacson, sur Elon Muks; // Source : Numerama
Le livre de Walter Isaacson, sur Elon Muks; // Source : Numerama

Bonus : Ubik (roman), pour Audrey

Certes, il n’est pas sorti en 2023, mais Ubik (1970 pour la première traduction française) reste une référence emblématique de la science-fiction. Efficace et captivante dès la première phrase, l’intrigue est particulièrement bien menée et les personnages aussi divers que profonds. Plus les pages se tournent, plus l’envie de lire la suivante est forte. L’écriture fluide de Philip K. Dick nous embarque dans des couches de complexité aussi trépidantes que fascinantes. Dans cette espèce de voyage temporel entre différents univers, l’auteur explore différentes questions métaphysiques et sociétales sans alourdir le récit. Tout est réussi dans ce livre de science-fiction qui se dévore. On est presque déçu d’arriver à la dernière page tant on aimerait poursuivre le voyage. 


Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.