Dévoilé à l’occasion de la cérémonie des The Game Awards 2023, Marvel’s Blade a marqué les esprits. Il est développé par Arkane Lyon, un studio qui sait faire d’excellents jeux.

« Merci beaucoup, franchement, votre enthousiasme collectif et votre confiance sont la meilleure manière de nous aider à faire Marvel’s Blade », se réjouit Dinga Bakaba dans un tweet publié le 14 septembre 2023. Le co-directeur créatif de Arkane Lyon est touché par les retours sur Marvel’s Blade, adaptation de l’univers Marvel officialisée à l’occasion de la cérémonie des The Game Awards 2023

Si l’événement n’a pas empilé les annonces fracassantes, Marvel’s Blade est un sujet très discuté depuis la diffusion de la toute première bande-annonce. Il faut dire qu’il y a mille et une raisons de croire en ce projet qui nous permettra d’incarner le super-héros mi-homme mi-vampire. Beaucoup le connaissent grâce à la trilogie de films dans lequel Wesley Snipes brille (les deux premiers, tout au moins). Et, on rappelle qu’un nouveau long métrage est prévu, intégré au MCU cette fois, avec Mahershala Ali dans le rôle-titre.

Pourquoi sommes-nous nombreux à croire en Marvel’s Blade, sans avoir vu une seule image de gameplay ?

Marvel’s Blade pourrait devenir le meilleur jeu de super-héros de tous les temps

Blade est un héros badass

Blade n’est pas aussi populaire que Spider-Man, Iron Man, Hulk, Thor, Wolverine ou encore Captain America. Sinon, Disney et Marvel n’auraient pas attendu la cinquième phase pour l’intégrer au MCU. Pourtant, le personnage est ultra-intéressant, sans cesse tiraillé entre ses deux conditions (il est mi-homme, mi-vampire). Il est surtout plus dark que les autres, lui garantissant un statut d’anti-héros au langage fleuri. On apprécie aussi son univers, forcément lié à Dracula et au folklore autour des vampires.

Il pourrait particulièrement être jouissif de l’incarner, si Arkane Lyon fait honneur à toute sa puissance. Disposant des pouvoirs des vampires, Blade n’a pas leurs faiblesses — hormis la soif de sang. Par exemple, il ne craint pas le soleil. On se demande d’ailleurs comment les développeurs comptent prendre en compte cette spécificité qui pourrait induire deux expériences : des activités le jour (quand les vampires sont absents), des activités la nuit (la chasse).

Marvel's Blade // Source : Arkane Lyon
Marvel’s Blade. // Source : Arkane Lyon

Le glorieux passé d’Arkane Lyon

La deuxième raison qui incite à nourrir de gros espoirs pour Marvel’s Blade tient dans l’identité du studio qui s’en occupe : Arkane Lyon, bien évidemment français, peut se targuer d’avoir développé de belles réussites. La dernière en date ? Deathloop, une enquête brillante dans lequel nous sommes piégés dans une boucle temporelle. Arkane Lyon a aussi travaillé sur la saga Dishonored, qui a empilé les éloges mérités. Bref, Blade est vraiment entre de bonnes mains, sachant que Arkane Lyon est fan du personnage.

Artistiquement, il faut s’attendre à une claque

Notamment en charge de la partie artistique chez Arkane Lyon, Sébastien Mitton a partagé quelques esquisses de Marvel’s Blade le 14 décembre sur Twitter. Il y a de quoi être très enthousiaste : la direction semble vraiment incroyable, et terriblement variée, avec une orientation très gothico-industrielle. On voit Blade sur le toit d’un immeuble, puis dans le métro et, enfin, aux portes d’un nightclub a priori géré par des vampires. Personne n’a oublié l’univers époustouflant et atypique de Dishonored, tiré du steampunk.

Marvel's Blade // Source : Arkane Lyon
Marvel’s Blade. // Source : Arkane Lyon

Cocorico, le jeu Blade se déroulera à Paris

« Faisons un jeu solo immersif avec tout ce qu’on adore ! Faisons un jeu Blade, à la troisième personne, avec notre propre version inouïe de Paris ! », annonce Dinga Bakaba. Oui, Marvel’s Blade prendra place dans notre chère capitale, ce qui constitue un sacré argument, certes un tantinet chauvin. Les jeux vidéo qui se déroulent à Paris ne sont pas nombreux. On pense à Assassin’s Creed Unity, qui reproduit la Révolution, ou encore à Remember Me, qui présente un Paris du futur. On a désormais hâte de voir la ville sous le regard des artistes doués du studio lyonnais.


Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !