Microsoft profite de la rentrée pour agrémenter sa game Xbox Series S, désormais disponible en noir. Elle gagne aussi un SSD d’une capacité d’un To.

Si on regarde le design des dernières consoles sorties, on ne peut pas affirmer que c’est une franche réussite. La PlayStation 5 est tout à la fois très grosse (vivement la version Slim) et hideuse, avec ses lignes futuristes qui ne passent pas inaperçues dans un intérieur. La Xbox Series X, pour sa part, fait penser à une petite tour de PC : couchée, elle ne ressemble pas à grand-chose, debout, ça va mieux, mais bon courage pour trouver un meuble adapté à son intégration. Et puis vient la Xbox Series S, toute mignonne avec son format compact et plus passe-partout. Sauf qu’elle est sortie avec une robe blanche…

Le blanc, c’est joli. Mais c’est une finition qui peut diviser et, surtout, peut trancher dans une installation tech où tout est sombre (la télévision, une box TV, un ampli home cinéma…). Par ailleurs, une console blanche sera toujours un peu salissante, voire jaunira avec le temps (sans oublier la manette assortie). À moins d’avoir une décoration qui privilégie les teintes claires, la sobriété du noir remportera les suffrages. Un peu comme le mode sombre des applications, souvent réclamé puis préféré.

Bonne nouvelle : la Xbox Series S est désormais disponible en noir, une excellente résolution de la part de Microsoft. D’autant que la firme de Redmond n’a pas oublié de gonfler un peu ses caractéristiques, avec un SSD qui fait grimper le stockage à 1 To (contre 500 Go pour le modèle blanc). Une hausse qui s’accompagne d’une légère inflation : 350 €, contre 300 €.

Xbox Series S noire // Source : Maxime Claudel pour Numerama
Le gros rond noir est beaucoup plus discret avec le ton sur ton // Source : Maxime Claudel pour Numerama

La Xbox Series S noire est la plus belle console du monde

Mensurations

Voici les mensurations de la Xbox Series S : 27,5 x 15,1 x 6,5 cm, pour moins de 2 kg. On rappelle qu’elle est dépourvue d’un lecteur de disque.

Historiquement, Microsoft n’a pas toujours été très inspiré en matière de design. La toute première Xbox était disgracieuse, imposante et livrée avec une manette à l’ergonomie infernale. La Xbox 360 ? Il y a eu du mieux, mais la façade interchangeable n’était pas très convaincante. La Xbox One ? La toute première mouture était une brique sans réelle personnalité, qui osait associer le noir mat et le noir brillant, dans un mélange très étrange.

Il a en réalité fallu attendre la Xbox One S et la Xbox One X pour voir arriver des consoles élégantes dans le catalogue de Microsoft — des consoles qui reprennent la même philosophie de minimalisme appliquée aux produits Surface. La Xbox One X, plus particulièrement, reste à ce jour l’un des plus beaux produits de jeux vidéo jamais sortis. Des formes simples, un format maîtrisé du côté des mensurations et… un coloris noir mat qui confère un aspect premium à l’ensemble. Le design parfait, ou tout du moins le plus consensuel et le moins tape-à-l’œil.

La Xbox Series S est un peu la petite sœur de la Xbox One S et de la Xbox One X, quand la Xbox Series X doit assumer un design atypique pour assouvir ses désirs de toute-puissance et assurer en matière de ventilation. Plus grand public et accessible, la Xbox Series S se devait donc d’arborer un look plus fin. Mais le coloris blanc constituait un défaut, désormais de l’histoire ancienne avec cette déclinaison noire tout simplement magnifique.

Xbox Series S noire // Source : Maxime Claudel pour Numerama
Sobriété, compacité et élégance // Source : Maxime Claudel pour Numerama

Habillée d’une belle robe noire mate, tout juste illuminée par le bouton d’allumage brillant qui s’habille en blanc quand la console est sous tension (c’est plus joli que sur du blanc), la Xbox Series S séduit par sa discrétion. Le gros cercle noir qui sert à faire respirer les composants, très voyant sur la version blanche, se fond dans la silhouette et se fait oublier. En résulte un design toujours plus uniforme, avec quelques micro détails qui feront plaisir aux fans (la phrase « Hello from Seattle » gravée en dessous).

Le logo... ... ne pivote pas

On a quand même un petit regret concernant cette Xbox Series S : le logo est fixe et force à poser la console à l’horizontale (c’est l’inverse pour la Xbox Series S, pensée pour la verticale). Il est dommage que les designers de Microsoft n’aient pas pensé à ce détail. Si vous optez pour la position verticale, la lettre « X » illuminée en blanc sera de côté. Sony y avait pensé pour sa PlayStation 2, quand bien même, à l’époque, ce n’était pas un bouton mais un simple logo en plastique.

Xbox Series S (noire) et Xbox Series X (noire) // Source : Maxime Claudel pour Numerama
Photo de famille // Source : Maxime Claudel pour Numerama

Faut-il craquer pour la Xbox Series S ? Oui, si on n’a pas envie de dépenser 550 € dans une Xbox Series X, mais que quelques jeux Xbox nous intéressent — comme cela doit être le cas de Starfield. Associée à un abonnement Xbox Game Pass, la console de Microsoft constitue un moyen peu coûteux de profiter des titres les plus récents (avec des performances honorables, à défaut d’être renversantes). La Xbox Series S peut aussi se substituer à une box TV, puisqu’elle permet d’accéder à toutes les applications de streaming (myCanal, Netflix, Disney+…). La Xbox Series S n’est pas conçue pour les personnes exigeantes, mais son rapport qualité/prix est difficile à contester.


Le futur de Numerama arrive bientôt ! Mais avant ça, on a besoin de vous. Vous avez 3 minutes ? Répondez à notre enquête 

Certains liens de cet article sont affiliés. On vous explique tout ici.